33.2 C
Narbonne

Société. En Espagne, la justice pourra interdire aux pères auteurs de violences conjugales de voir leurs enfants

Les parents condamnés en Espagne pour violence de genre seront privés de droit de visite à leurs enfants mineurs, une mesure prise par le gouvernement de gauche entrée en vigueur ce vendredi.

Selon cette réforme du Code civil espagnol, la justice pourra retirer ce droit de visite ou le refuser si le parent, séparé et ne disposant pas de la garde de ses enfants, a été déclaré coupable d’avoir tué ou tenté de tuer, agressé ou abusé de son partenaire ou des enfants ou s’il existe « des indices fondés de violence domestique ou de genre ». 

Dans certains cas, un juge pourra toutefois autoriser des visites ou des prises de contact « en prenant toujours en compte l’intérêt supérieur de l’enfant (…) et en évaluant préalablement la situation de la relation » entre le parent et l’enfant.

Cette réforme, entrée en vigueur vendredi, avait été publiée dans le bulletin officiel début juin, quelques jours avant un double infanticide ayant bouleversé l’Espagne. 

Le faits divers qui a choqué le pays

Deux petites filles de six et un an avaient été portées disparues le 27 avril après être parties avec leur père. Le corps de l’une d’entre elles a été retrouvé en juin en pleine mer, au large des Canaries, au fond de l’océan, dans un sac lesté par une ancre de bateau.

Selon la justice, l’hypothèse la « plus probable » est que le père, qui n’acceptait pas la séparation avec la mère de ses filles, a tué ses filles pour « infliger à son ancienne compagne la plus grande douleur qu’il pouvait imaginer ».

L’Espagne est un pays pionnier en matière de lutte contre les violences machistes et a été notamment le premier pays européen à avoir adopté en 2004 une loi faisant du genre de la victime une circonstance aggravante en cas d’agression.

Depuis 2003, le pays comptabilise officiellement les féminicides. Quelque 1 111 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis cette date dont 33 depuis le début de l’année 2021, selon les statistiques officielles.

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici