33.2 C
Narbonne

mort mystérieuse d’une centaine de marsouins

Suivez ici, tout au long de la semaine, l’actualité liée à l’environnement, l’écologie et au développement durable, dans nos départements, en France et dans le monde.

<<< Retrouvez ici le fil d’informations environnementales de la semaine précédente

Pays-Bas : mort mystérieuse d’une centaine de marsouins

Les scientifiques néerlandais enquêtent sur la mort mystérieuse de marsouins dont les carcasses sont rejetées depuis jeudi 26 août sur les plages septentrionales des Pays-Bas. Une centaine de marsouins communs morts ont été repérés échoués aux Iles Wadden, archipel situé en mer du Nord au large des côtes continentales des Pays-Bas, ont indiqué des militants d’organisations de défense des animaux. Les marsouins morts ont continué à être rejetés sur les rivages « jusqu’à aujourd’hui (mercredi 1er septembre) bien que leur nombre semble être en baisse », a décrit Annemarie van den Berg, directrice de SOS Dolphin.  Il n’est pas inhabituel que des marsouins soient rejetés sur les plages néerlandaises, mais le nombre d’animaux échoués « est bien plus important que la normale ».

« La véritable raison de cette échouage massif reste un mystère », a déclaré Lonneke IJsseldijk, une spécialiste en biologie marine qui a procédé à la première autopsie. Selon les medias néerlandais, les marsouins pourraient avoir été perturbés par la construction d’un parc éolien off-shore ou par des exercices de la marine qui ont commencé la semaine dernière autour des îles Wadden. Entre 200 et 900 marsouins morts sont découverts chaque année sur les rivages des Pays-Bas, selon Mme Van den Berg. Mais « quelque chose d’étrange se produit dans la mer des Wadden », a-t-elle souligné.

Photo Le DL/Antoine CHANDELLIER

Hautes-Alpes : glacier Blanc, dernières nouvelles du front

Le glacier Blanc culmine au Dôme des Écrins, mont Blanc des Alpes du sud, et sommet de 4000 m le moins technique des Alpes françaises. Mais dont les avalanches de glace refroidissent de plus en plus les guides. S’il a repris du poil de la bête en cette année arrosée, le monument de Vallouise-Pelvoux (Hautes-Alpes), subit un recul inexorable. Sur ses rives, ses refuges témoignent des mutations des pratiques.

À lire : Massif des Écrins : bouffée d’oxygène pour le glacier Blanc

Photo Le DL /Jean-Marc CHARREAU

Ain : la ferme aquaponique du Pays de Gex a ouvert ses portes

L’aquaponie est un système de culture qui unit l’élevage de poissons et la culture agricole. Très peu de fermes de ce type existent en France. Légumes, fruits et poissons sont produits pour le marché local, en circuit court, contribuant à la protection de l’environnement. La ferme aquaponique de Versonnex, la première de ce type dans l’Ain, a ouvert ses portes le vendredi 27 août. Après quelques jours de vente, les producteurs tirent un premier bilan positif : les acheteurs sont déjà au rendez-vous en cette fin de période estivale.

À lire : La ferme aquaponique du Pays de Gex a ouvert ses portes

 

Amérique du Sud : le fleuve Parana connaît son pire étiage depuis plus de 50 ans

Deuxième plus grand fleuve d’Amérique du Sud après l’Amazone, le Parana connaît actuellement son pire étiage depuis plus d’un demi-siècle. Le débit moyen du fleuve, 17000 m3/s, est en effet tombé à 6200 m3/s, juste au-dessus du minimum historique (5800 m3/s) enregistré en 1944. Son lit désespérément bas entraîne des répercussions sur la reproduction des poissons, les transports maritimes et la production d’électricité. Les experts doutent que le fleuve puisse retrouver son exubérance passée. Les barrages brésiliens, la déforestation, le changement climatique ont été pointés comme probables causes.

À lire : Le fleuve Parana connaît son pire étiage depuis plus de 50 ans

Photo illustration Le DL/Vincent OLLIVIER

Climat : le nombre de catastrophes multiplié par cinq en 50 ans

Un rapport de l’ONU datant de la semaine passée pointe le fait que le nombre de catastrophes d’origine météorologique, climatique ou hydrologique a bondi ces 50 dernières années. Elles ont été multipliées par cinq. Au total, plus de 11 000 catastrophes attribuées à ces phénomènes ont été signalées au cours de ces cinq dernières décennies dans le monde, faisant un peu plus de deux millions de morts et des dégâts matériels s’élevant à 3 640 milliards de dollars (plus de 3 080 milliards d’euros). En moyenne, une catastrophe a été enregistrée chaque jour au cours des 50 dernières années, entraînant quotidiennement le décès de 115 personnes et des dégâts se chiffrant à 202 millions de dollars. Mais, si elles ont causé plus de dégâts, elles ont entraîné moins de décès grâce à des systèmes d’alerte plus efficaces. Plus de 91 % de ces décès sont survenus dans des pays en développement.

À lire : En cinquante ans, le nombre de catastrophes naturelles a été multiplié par cinq

 

Drôme : Valence Romans Agglomération signe un contrat de relance et de transition écologique

Mercredi 1er septembre, un contrat de relance et de transition écologique (CRTE) a été signé entre la préfecture de la Drôme, Valence Romans Agglomération et le conseil départemental. Ce contrat est l’application, localement, du plan France relance (doté de 100 milliards d’euros), né pour répondre aux enjeux économiques d’après crise sanitaire et aux enjeux du changement climatique. Concrètement, cet argent va notamment servir aux communes et intercommunalités pour la rénovation thermique de leurs bâtiments (12,3 M €).

À lire : Valence Romans Agglomération signe le premier contrat de relance et de transition écologique drômois

Photo archives Le DL

Alerte rouge à l’ambroisie

Alors que les vacances touchent à leur fin et que la rentrée se prépare, les pollens d’ambroisie ne perdent pas de temps et préparent leur rentrée avec des concentrations en forte progression un peu partout. Le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) annonce un risque d’allergie à l’ambroisie « très élevé » dans le Vaucluse, le nord du Gard, la Drôme, l’Ardèche, le nord Isère, le Rhône, l’Ain, et la Nièvre, dans sa carte de vigilance publiée pour la période allant du 27 août au 3 septembre. Le risque d’allergie sera faible à moyen ailleurs.

À lire : Alerte rouge à l’ambroisie !

 

Facebook s’engage pour des data centers plus économes en eau

Le géant du web Facebook, affiche sa nouvelle ambition en matière de développement durable : atteindre une empreinte eau positive d’ici 2030. Autrement dit, il ambitionne de restituer à l’environnement plus d’eau qu’il n’en a consommé pour ses activités. Cette ressource précieuse est principalement utilisée par la société pour les systèmes de refroidissement de ses data centers. Si ces centres de données font appel aux énergies renouvelables pour leur fonctionnement, leur voracité en eau reste toujours problématique. Pour résoudre ce problème, le réseau social a déjà investi dans différents projets de restauration de l’eau qui permettront de reconstituer plus de 850 millions de gallons d’eau par année.

Photo archives Le DL/Angélique SUREL

Comment l’urbanisation rend les animaux plus gros

Il est communément admis que le réchauffement climatique a tendance à faire rétrécir la taille des animaux, un principe connu sous le nom de règle de Bergmann. Mais un autre effet a été découvert : des chercheurs du Musée d’histoire naturelle de Floride assurent que l’urbanisation fait grossir les mammifères. « En théorie, les animaux dans les villes devraient devenir plus petits en raison de l’effet d’îlot de chaleur », expose Maggie Hantak, auteure principale de l’étude publiée dans la revue Communications Biology. Or, les chercheurs ont constaté tout l’inverse. En compilant près de 140 500 mesures de longueur et de masse corporelle de plus de 100 espèces de mammifères nord-américains recueillies sur 80 ans, ils se sont aperçus que les mammifères urbains sont à la fois plus longs et plus lourds que leurs homologues ruraux. « Cela suggère que l’effet urbanisation surpasse celui du climat », poursuit son collègue Robert Guralnick. L’explication est relativement simple : en ville, les animaux trouvent une nourriture et de l’eau en abondance ainsi que de nouvelles niches écologiques, et sont moins exposés aux prédateurs. En 2018, une précédente étude portant sur les invertébrés avait déjà montré que certaines espèces comme les papillons de nuit ou les sauterelles devenaient plus grosses dans les environnements urbains.

 

Les émissions du transport maritime ont reculé d’un quart dans l’UE en 30 ans

Les émissions du transport maritime ont diminué de 26 % dans l’Union européenne depuis 1990, mais le secteur doit encore réduire drastiquement son empreinte écologique afin que l’UE atteigne la neutralité carbone en 2050, son objectif, selon un rapport publié mercredi 1er septembre.

Photo Le DL/Pierre-Eric BURDIN

Savoie : le niveau du lac du Bourget va baisser de 70 centimètres

Comme en 2017, le niveau du lac du Bourget baissera de façon spectaculaire cet automne. À partir de ce mercredi 1er septembre, sa cote va commencer à descendre doucement, pour s’établir à 231,07 mètres à la fin du mois, soit 70 centimètres en dessous de ses standards habituels l’été. C’est exceptionnel et c’est artificiel. L’opération est pilotée par le Cisalb (le comité intercommunautaire qui surveille et soigne le lac du Bourget), en lien avec la Compagnie nationale du Rhône, l’État et l’agglomération Grand Lac. Menée pour la deuxième fois, elle permet notamment d’apporter aux roseaux l’oxygène nécessaire à leur croissance et leur extension.

À lire : Savoie : le niveau du lac du Bourget va baisser de 70 centimètres

 

Alpes-de-Haute-Provence : le dispositif “Lago’quiet” récompensé par des nichées de lagopède

Au cœur du parc du Mercantour, des zones “Lago’quiet” délimitent de vastes zones de quiétude dans des secteurs importants pour la reproduction des lagopèdes alpins, fortement menacée par la fréquentation estivale. “Le premier bilan que l’on peut en tirer est très positif car les zones ont été très bien respectées par les randonneurs qui ont massivement adhéré à la démarche. L’opération a également été récompensée par la découverte de plusieurs nichées de lagopède alpin qui ont donc pu se reproduire en toute quiétude dans ces zones qui leur était exclusivement réservées”, indique le Parc.

À lire : Mercantour : le dispositif “Lago’quiet” récompensé par des nichées de lagopède

Photo Josh EDELSON/AFP

Etats-Unis : le feu de forêt Caldor ravage la Californie

Depuis près de deux semaines, l’incendie Caldor ravage la Californie, aux Etats-Unis. Alors qu’il s’attaque au lac Tahoe, station balnéaire très prisée, les autorités ont ordonné ce mardi l’évacuation de plusieurs zones, ce qui devraient pousser près de 20 000 habitants à fuir. Caldor a ravagé près de 71 000 hectares depuis le 14 août et n’a été contenu qu’à 15% ce lundi.

À lire : Le feu de forêt Caldor ravage la Californie, les autorités ordonnent des évacuations

 

Isère : quel est cet insecte qui envahit les arbres viennois ?

Depuis quelques semaines, les platanes viennois sont infestés d’un petit insecte blanc/transparent qui ne manque pas de venir s’incruster dans les cheveux, sur les voitures et même dans les logements de ceux qui se trouvent à proximité. La Ville va d’ailleurs organiser une nouvelle campagne de traitement mercredi 1er août pour faire face à ce « tigre du platane ». Mais qu’est-ce que c’est que cette petite bête ? La réponse avec Guillaume Bouvier, directeur des Espaces verts de la ville de Vienne.

À lire : Le tigre du platane, cet insecte qui infeste les arbres viennois

Photo d’illustration Adobe Stock

Le dérèglement climatique menace un milliard d’enfants

Selon un rapport publié par l’Unicef, les enfants, déjà vulnérables, sont encore davantage fragilisés par la crise climatique. Un milliard d’enfants vivent dans l’un des 33 pays classés « à très haut risque » face aux conséquences de la crise climatique. Et le bilan risque de s’alourdir à mesure que la situation environnementale se dégrade. L’exposition aux effets du changement climatique « menace leur santé, leur éducation et leur sécurité, et leur fait courir le risque de contracter des maladies mortelles », indique le communiqué de presse de l’organisation.

Parmi les jeunes les plus exposés, on trouve les enfants vivant en République centrafricaine, au Tchad, au Nigeria, en Guinée et en Guinée-Bissau, des pays situés en Afrique saharienne et subsaharienne. Mais quasiment tous les enfants du monde sont menacés par au moins un aléa lié au changement climatique – vagues de chaleur, inondations, cyclones, maladies, pollution de l’air. Et c’est un enfant sur trois qui vit dans des zones exposées à au moins quatre facteurs « de stress climatique », quand un sur sept vit dans une région où se cumulent cinq facteurs. 

 

Hautes-Alpes : les parcs photovoltaïques et microcentrales sont-ils vraiment tous écolos ?

La Société alpine de protection de la nature associée à France nature environnement (SAPN-FNE 05) a tenu son assemblée générale dimanche 29 août. Un des douze dossiers débattus concerne les énergies renouvelables. Dans le collimateur de la SAPN-FNE 05 les projets de centres de production d’électricité verte qui vont à l’encontre des règles écologiques. Sortir du nucléaire est une conviction fondamentale de l’association. La production d’électricité doit passer par des moyens alternatifs, comme le photovoltaïque ou les microcentrales hydroélectriques. Mais on ne fait pas n’importe quoi n’importe où.

À lire : Hautes-Alpes : les parcs photovoltaïques et microcentrales sont-ils vraiment tous écolos ?

Photo d’illustration Pixabay/domaine public

Le gouvernement interdit la chasse à la tourterelle des bois

Le gouvernement a interdit ce week-end la chasse à la tourterelle des bois, oiseau dont la population s’est effondrée en Europe, et qui avait été protégé par le Conseil d’État en 2020. « Jusqu’au 30 juillet 2022, la chasse de la tourterelle des bois (Streptopelia turtur) est suspendue sur l’ensemble du territoire métropolitain », indique un arrêté du ministère de la Transition écologique au Journal officiel. Cet oiseau migrateur a vu sa population divisée par cinq en 40 ans en Europe, d’après les scientifiques. La Fédération nationale de la chasse (FNC) soutient cette chasse au nom de la défense des chasses traditionnelles.

À lire : Le gouvernement suspend la chasse à la tourterelle des bois

 

L’essence au plomb officiellement éradiquée de la planète

Une « étape majeure ». L’ONU a annoncé via son Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) ce lundi 30 août que l’essence au plomb n’est plus utilisée dans aucun pays du monde. Un changement qui permettra de sauver chaque année plus d’1,2 million de vies et d’économiser plus de 2 400 milliards de dollars. Près d’un siècle après les premiers avertissements sur les effets toxiques de l’essence au plomb, l’Algérie, dernier pays à utiliser ce carburant, a épuisé ses stocks le mois dernier, a déclaré le PNUE.

À lire : L’essence au plomb officiellement éradiquée de la planète, selon l’ONU

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Photo Le DL/Philippe SENAT

Savoie : l’été 2021 a favorisé la pousse des champignons

Grosse quantité mais surtout grande diversité. Trouver des champignons en été n’a rien d’exceptionnel mais après plusieurs saisons estivales très sèches, on n’y était plus habitué. Pour Odette Lussiana, présidente de la section mycologie-botanique de l’Amicale Laïque d’Ugine, « la pluie et la fraîcheur de juillet et août ont favorisé la pousse des champignons estivaux et automnaux. Il y a eu énormément d’amanites rougissantes (Golmottes) puis est apparu le Cèpe d’été. Des espèces rares comme la Chanterelle violette ont poussé en quantité dans des forêts où les connaisseurs ne les avaient jamais vues. » Il est aussi important de savoir que la cueillette des champignons est autorisée en forêt si elle reste dans le cadre de la consommation familiale avec des prélèvements raisonnés (5 kilos par personne par jour).

À lire : L’été 2021 a favorisé la pousse des champignons

 

L’Etat fait appel au privé pour contrôler les installations classées

Les exploitants de sites relevant de la catégorie des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) devront, lorsque celles-ci arrivent en fin de vie, en passer obligatoirement par un bureau d’étude ou un opérateur à « compétences équivalentes » pour attester qu’ils appliquent le cahier des charges prévu dans ce cas précis. Ainsi, tout exploitant, après avoir notifié au préfet sa décision de fermer un site, devra s’en remettre à un bureau d’études pour obtenir son certificat de mise en sécurité. Cette mesure vise notamment les sols pollués. Elle s’appliquera à compter du 1er juin 2022, selon le décret que vient de publier le ministère de la Transition écologique. Jusqu’à présent, ce pouvoir d’attestation relevait des seules compétences du corps des inspecteurs des ICPE, relevant de l’Etat.

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici