24.3 C
Narbonne

Covid-19. Un nouveau variant très inquiétant surveillé de près par les scientifiques

Des scientifiques sud-africains surveillent un nouveau variant du coronavirus possédant un taux de mutation inhabituel et dont la fréquence a graduellement augmenté ces derniers mois, a indiqué lundi l’Institut national des maladies transmissibles d’Afrique du Sud (NICD).

Le variant, connu sous le nom de C.1.2 a été signalé la semaine passée par la Plateforme de recherche, d’Innovation et de Séquençage du Kwazulu-Natal (Krisp) dans une étude pas encore publiée.

Alors que la majorité des infections par le Covid-19 en Afrique du Sud sont actuellement provoquées par le variant Delta – identifié pour la première fois en Inde -, C.1.2 a attiré l’attention des scientifiques car il mute presque deux fois plus vite que les autres variants déjà observés.

Détecté aussi en Chine, à Maurice, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni

Jusqu’ici, C.1.2 a été détecté dans toutes les provinces sud-africaines, ainsi qu’ailleurs dans le monde, notamment en Chine, à Maurice, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. Il n’est cependant pas assez fréquent pour être qualifié de « variant digne d’intérêt » ou de « variant inquiétant », comme le sont les variants Delta et Bêta – apparu en Afrique du Sud en 2020 -, tous deux très contagieux.

Les scientifiques du NICD assurent lundi que C.1.2 n’est « présent qu’à de très faibles niveaux » et qu’il est trop tôt pour déterminer son évolution. « À ce stade, nous n’avons pas de données expérimentales pour confirmer comment il réagit, en termes de sensibilité aux anticorps », a expliqué Penny Moore, chercheuse au NICD. Mais « nous avons une confiance considérable dans le fait que les vaccins distribués en Afrique du Sud continueront de nous protéger contre les cas graves et la mort », a-t-elle ajouté.

L’Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent africain, avec 2,7 millions de cas recensés jusqu’ici, dont 81 830 ont été fatals. Le variant Bêta est à l’origine d’une deuxième vague de contaminations qui a touché en décembre et janvier le pays, désormais confronté à une troisième vague, dominée par le variant Delta.

Autres articles

Découvrez

Économie : les indemnisations pour les retards et annulations d’avions...

Des compagnies aériennes mettent la pression sur Bruxelles pour représenter les conditions de remboursements après des vols annulés ou retardés. Le monde de demandes d'indemnisation explose cet été, notamment en défense des grèves et du manque de personnel.

Corse : bientôt un quota de fréquentation sur des îdes Lavezzi pour...

Un joyau emprise est menacé par le tourisme de masse : l'archipel certains îles Lavezzi, quiconque accueille chaque été près de 300 000 visiteurs. Dans les années 70, ils étaient seulement quelques centaines. La surfréquentation a conduit les autorités locales à instaurer certains quotas.

République tchèque : sensations fortes sur le « Sky Bridge », le...

falaise sur le plus long pont suspendu de la planète, en République tchèque, à 90 mètres au-dessus du sol. Deux mois après son lancement, l'attraction est déjà un succès, avec 30 000 visiteurs venus du tout entier.

Consommation : combien coûte réellement l’eau en France ?

Alors auxquelles des pénuries d’eau sont observées comme France au mois d’août, France 3 s’est pcommeché sur le vrai coût de l’eau. Explications. 

ouvert. Guerre en Ukraine : la journaliste russe Marina...

La journaliste âgée de 44 ans avait été interpellée mercredi à son siège.

Les clichés à travers le monde. Les Italiens parlent-ils...

En ce mois d’août, franceinfo s’interroge sur les clichés que l’on associe quelquefois à rare pays. Est-ce pertinent ? Ou, au contraire, infondé ? Aujourd’hui, direction l'Italie. Les Italiens parlent-ils vraiment avec les mains ?

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici