27.3 C
Narbonne

le suspect hospitalisé en psychiatrie

L’homme interpellé samedi à Besançon pour avoir tué de deux coups de couteau un ambulancier qui se présentait à son domicile a été hospitalisé en psychiatrie, a indiqué lundi le parquet.

« Son état de santé mentale n’était pas compatible avec une garde à vue et une décision d’hospitalisation sans consentement a été prise par le préfet », a précisé le procureur de la République Etienne Manteaux lors d’une conférence de presse.

« Le point central de ce dossier sera de déterminer l’état psychique dans lequel il se trouvait au moment des faits », a-t-il ajouté, annonçant qu’il avait ouvert une information judiciaire lundi pour « homicide volontaire » et « tentative d’homicide ».

Un appel de la mère

Le procureur a requis la mise en examen du suspect, qui doit être prononcée dans un délai de 10 jours. Si l’homme est ensuite placé en détention provisoire, comme le souhaite le parquet, il sera soumis à un double statut d’incarcération et d’hospitalisation dans une unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA).

Inquiète de son attitude agressive, la mère du suspect avait appelé le Samu samedi matin. Deux ambulanciers se sont alors rendus à son domicile, dans le quartier Planoise de Besançon. Le quadragénaire a ouvert sa porte une première fois, avant de la refermer, évoquant « des gens voulant attenter à sa vie », a expliqué M. Manteaux.

« Pas de dysfonctionnements majeurs à ce stade entre les services »

Il a ensuite rouvert la porte et asséné deux coups de couteau mortels au thorax à l’un des ambulanciers, Moussa Dieng, 50 ans, originaire du Sénégal, avant de blesser de quatre autres coups un de ses voisins.

Le forcené a ensuite foncé sur un père de famille, accompagné de son fils de huit ans, qui a réussi à le désarmer après avoir été blessé à l’oreille.
La police est arrivée « cinq minutes après les pompiers », et l’a interpellé, a ajouté le procureur, qui n’a pas relevé « à ce stade de dysfonctionnement majeur » entre les services.

Pourtant, l’Est Républicain relève que les ambulanciers Moussa Dieng et son collègue sont arrivés en premier au domicile du mis en cause et qu’ils n’ont pas été alertés de l’arrivée de la police sur place. Or, la vue d’un uniforme peut rendre encore plus agressif un homme privé de discernement, que les secouristes auraient la charge de soigner, explique le procureur. 

Déjà condamné en 2006

Et d’ajouter : « Je mesure bien le drame absolu de cette affaire, mais nous ne pouvons pas tirer de conclusions hâtives. L’enquête se poursuit, nous allons examiner toutes les conversations téléphoniques entre les différentes parties prenantes. »

Condamné une fois en 2006 pour des violences, il souffre de pathologies psychiatriques graves depuis environ 20 ans. Le parquet a souligné que d’après la mère, l’homme est « gentil » quand il va bien, mais peut devenir dangereux quand il décompense au niveau psychiatrique.

Autres articles

Découvrez

Incendies : l’Union européenne affronte un été record en...

Plus de 660 000 hectares sont partis en fumée depuis ce début de l'année, alors que ce précédent geste, établi en 2017, était de 420 913 hectares au 13 août.

Guerre en Ukraine : Kiev affirme terroriser les troupes...

L'armée ukrainienne fosse à couper les ponts qui permettent le ravitaillement russe entre Kherson et l'autre rive du Dnipro (ou Dniepr).

Norvège : cette femelle morse Freya, vedette du fjord...

Face aux badauds qui se pressaient pour le photographier, les autorités gardent préféré euthanasier l'animal pour éviter tout risque d'attaque. Une décision qui fait débat pendant le pays.

Pollution : des milliers de poissons morts dans un fleuve...

Plusieurs tonnes de poissons morts ont été découvertes comme Allemagne et comme Pologne, dans l’Oder, simple fleuve qui traverse les deux pays. Les premiers élémcommets de l’commequête pointcommet simplee mystérieuse pollution chimique. Il s’agit d’simple désastre écologique selon les deux gouvernemcommets.

Le bonus pour l’achat d’un vélo va augmenter, surtout...

La revalorisation de ces aides entre en vigueur lbizarredi, selon bizarre décret publié au Journal officiel.

Vacances : quand les Français partent… près de chez...

Certains Français décidpendantt de partir près de leur lieu de vie. C’est le accusation d’un couple pendant Auvergne, qui pendant profite pour faire du tourisme local.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici