24.3 C
Narbonne

Direct éco / L’actualité économique du jour. Carrefour continue sa marche en avant

Carrefour continue sa marche en avant

Tout va bien pour Carrefour. Le numéro un français de la grande distribution a enregistré au premier semestre des ventes dans la lignée de l’année précédente, à 38,3 milliards d’euros, et un bénéfice net de 298 millions d’euros (contre une perte de 25 millions un an plus tôt). Son chiffre d’affaires a progressé de 3,9%. Des résultats d’autant plus importants que l’effet de base de comparaison était élevé, le deuxième trimestre 2020, avec la fermeture des restaurants, cantines et autres lieux de restauration collective dans plusieurs pays, ayant été été largement favorable aux grandes surfaces. Implanté dans des zones commerciales inférieures à 20 000 m² et porté par ses petites enseignes, Carrefour a ainsi pu profiter de la crise et du confinement.

Alors que le contexte sanitaire et macro-économique reste incertain, le groupe avance avec « une grande sérénité vers l’atteinte de ses objectifs, à la fois pour l’exercice 2021, qui constituera une nouvelle année record en termes de génération de cash, et pour le moyen terme », assure son PDG Alexandre Bompard, cité dans un communiqué.

Fin du « quoi qu’il en coûte » pour les entreprises, et maintenant ?

Le « quoi qu’il en coûte » c’est (bientôt) fini. Tourisme, commerces, culture… les secteurs qui souffrent encore de la crise ou du pass sanitaire sont reçus ce lundi 30 août à Bercy, pour une réunion qui devrait déboucher sur un resserrement des aides aux entreprises, après la politique du « quoi qu’il en coûte » pour sauver l’économie. En clair, l’avenir de ce fonds, qui a coûté près 35 milliards d’euros depuis mars 2020 et bénéficié à plus de deux millions d’entreprises, sera sur la table ainsi que le niveau de l’indemnisation du chômage partiel dans les secteurs les plus touchés par la crise, actuellement majoré également jusqu’à fin août.

À lire : Fin du « quoi qu’il en coûte » pour les entreprises, et maintenant ?

Guillaume Masuit, dirigeant d’Hipcom. Photo DR

Isère : Hipcom annonce l’acquisition de la société Assodia

Hipcom, opérateur en solutions télécom pour les professionnels basé à Meylan, annonce une opération de croissance externe auprès de la société informatique Assodia (1 million d’euros de chiffre d’affaires), dont le cœur de métier est l’infogérance, l’infrastructure réseaux et la sécurité. Hipcom confirme ainsi sa volonté historique de se positionner en expert de proximité répondant à tous les besoins télécom liés aux solutions fixe, mobile, internet et réseau/informatique, en assurant une sécurité renforcée sur l’ensemble des installations. Après cette acquisition, Hipcom porte son effectif à 30 personnes. Avec un chiffre d’affaires proche de 5 millions d’euros en 2020, l’ambition d’Hipcom est de gagner du terrain. L’entreprise projette d’ouvrir cinq autres points de contact en national, stratégiquement basés au cœur de bassins économiques importants. Objectif à cinq ans : atteindre un chiffre d’affaires consolidé de 10 millions d’euros.

 

Pass sanitaire : les recours se multiplient contre l’obligation dans les centres commerciaux

Après les Yvelines et le Haut-Rhin, le département de l’Essonne a vu samedi 28 août son arrêt préfectoral suspendu concernant l’obligation du pass sanitaire dans les centres commerciaux. Selon la justice, l’arrêté ne permet pas de garantir un accès libre aux biens de première nécessité. Le gouvernement craint que ces décisions servent de jurisprudence, alors que les recours se multiplient.

À lire : Pass sanitaire : les recours se multiplient contre l’obligation dans les centres commerciaux

Photo archives Le DL/Vincent OLLIVIER

Alpes : le monde de la montagne reçu ce lundi 30 août à Bercy

L’annonce, par le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, de l’arrêt, au 1er  septembre, de la plupart des aides économiques accordées au monde de la montagne dans le cadre de la crise sanitaire , inquiète le secteur. Notamment les entreprises qui subiront, pendant encore de nombreux mois, le contrecoup de la saison blanche 2020-2021. Une délégation doit être reçue à Bercy ce lundi 30 août pour évoquer la situation. Patrick Grand’Eury, président du Cluster montagne qui regroupe ces entreprises, se déclare toutefois plutôt confiant, à la suite d’échanges menés avec l’entourage d’Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et moyennes entreprises.

À lire : Le monde de la montagne reçu ce lundi 30 août à Bercy

 

La lenteur de la vaccination dans les pays pauvres va coûter (très) cher

Le manque de doses détenues par les pays les plus pauvres du globe pose non seulement un problème sanitaire, mais aussi économique et géopolitique. C’est ce que vient souligner une étude de l’Economist Intelligence Unit, et qui s’intéresse au coût de la lenteur de la vaccination dans le monde. Elle estime que les retards accumulés pourraient entraîner une perte de 2 300 milliards de dollars de PIB mondial (1 960 milliards d’euros) entre 2022 et 2025. Un chiffre qui est pratiquement aussi important que celui du PIB annuel de la France.

À lire : La lenteur de la vaccination dans les pays pauvres va coûter (très) cher

Photo archive Le DL /Antoine CHANDELLIER

Isère : la station des Deux-Alpes lance son programme de modernisation

À l’occasion d’une réunion publique, le maire des Deux-Alpes, Christophe Aubert et ses adjoints ont présenté les projets à venir aux Deux Alpes. La station, qui souhaite s’inscrire parmi « les cinq premiers domaines skiables » d’Europe et devenir « le meilleur camp de base pour le vélo », selon les mots choisis par Christophe Aubert, investit lourdement dans les infrastructures, via la nouvelle délégation de service public (DSP) prise par la Sata (Société d’aménagement touristique de l’Alpe d’Huez et des Grandes Rousses) en décembre 2020. Pour rappel, 289 millions d’euros d’investissements doivent être engagés dans les 30 prochaines années par le nouveau délégataire.

À lire : La station des Deux-Alpes lance son programme de modernisation

 

L’hôtellerie-restauration toujours loin de son niveau d’avant crise

Les cafés, restaurants, hôtels et discothèques restent loin de leur niveau d’avant crise, avec une activité estivale en recul de 20% par rapport à l’été 2019, ont annoncé les organisations patronales vendredi 27 août, réclamant au gouvernement une prolongation des aides actuelles après le 31 août. « La quasi-totalité des établissements du secteur » ont subi « une perte d’activité en moyenne de 20% entre l’été 2021 et l’été 2019 », ont indiqué dans un communiqué commun le syndicat des indépendants de l’hôtellerie-restauration (GNI), l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih), le Groupement national des chaînes hôtelières (GNC) et le Syndicat national de la restauration thématique et commerciale (SNRTC), sur la base d’une enquête réalisée en août auprès de leurs adhérents. Selon ces organisations, la mise en place du pass sanitaire le 9 août a entraîné une chute de réservation dans les hôtels et provoqué une baisse d’activité chez 80% des cafetiers et restaurateurs.

Les secteurs qui souffrent encore de la crise ou du pass sanitaire seront reçus ce lundi 30 août à Bercy, pour une réunion qui devrait déboucher sur un resserrement des aides aux entreprises.

Autres articles

Découvrez

ouvert. Guerre en Ukraine : la journaliste russe Marina...

La journaliste âgée de 44 ans avait été interpellée mercredi à son siège.

Les clichés à travers le monde. Les Italiens parlent-ils...

En ce mois d’août, franceinfo s’interroge sur les clichés que l’on associe quelquefois à rare pays. Est-ce pertinent ? Ou, au contraire, infondé ? Aujourd’hui, direction l'Italie. Les Italiens parlent-ils vraiment avec les mains ?

Guerre chez Ukraine : un nouveau bombardemchezt vise la...

Plus tôt dans la journée de jeudi, uns autorités russes et ukrainiennes ont évoqué cinq frappes touchant un site de la usine et se sont mutuelunment accusées d'en être responsabuns.

Allemagne : un accident dans un parc d’attraction...

Au total, seize personnes garafinnt dû être hospitalisées jeudi mais aucune précision n'a été donnée sur l'état afin la personne grièvement blessée.

Fin de l’importation du charbon russe par l’UE :...

Conformémcommet à la décision prise comme avril commernier par ses 27 membres, l’Union europécommene n’importe plus comme charbon russe à partir comme mercredi 10 août. Avec quelles conséqucommeces ? Elémcommets comme réponse.

VIDEO. Brut vous dit tout sur les arnaques du...

Le compte personnel de formation, c’est unique occasion d’avoir accès à de nombreuses formations en ligne grâce à de l’argent accumulé en travaillant. Mais depuis sa création, de nombreuses arnaques disposent vu le jour.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici