27.3 C
Narbonne

Vitesse limitée à 30km/h dans les rues de Paris, mais rouler moins vite ne signifie pas forcément polluer moins

Un panneau d’interdiction de dépasser les 30km/h à l »ntrée de Paris. (MAXPPP)#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Cela fait déjà cinq ans que Grenoble applique cette limitation de 30 km/h en ville et selon une étude du centre d’expertise Cerema (qui dépend du ministere de la Transition écologique), le nombre d’accidents impliquant des piétons a baissé de 24%. Les accidents sont également moins graves, et le nombre d’hospitalisations est en baisse.

En revanche, ce n’est pas parce qu’on roule moins vite, à 30 km/h au lieu de 50, qu’on pollue moins, au contraire. Explication : les moteurs de voitures ou de camions fonctionnent de manière optimale entre 50 et 80km/h. C’est à cette vitesse qu’ils émettent le moins de CO2, d’oxyde d’azote et de particules fines.   
En-dessous et au-dessus de ces vitesses, les moteurs sont plus polluants. Et concrètement,  à vitesse constante, une voiture roulant à 30 km/h émet 19% de dioxyde de carbone de plus qu’en roulant à 50 km/h,  a calculé le centre d’expertise Cerema.

Cette règle ne fonctionne pas forcément en ville. C’est là qu’il faut nuancer le propos. En ville, c’est plus compliqué de faire le lien entre les panneaux de limitations de vitesse et la pollution de l’air. Parce qu’on ne roule jamais constamment à 50 km/h,  ni à 30 km/h. On freine et on accélère beaucoup, ce qui fait que la vitesse moyenne à Paris est déjà de 15 km/h, en réalité. Du coup, la limitation de vitesse risque de ne rien changer en matière de pollution de l’air à Paris, ni diminution ni augmentation à nombre de voitures équivalent.

Mais il y a un bénéfice environnemental à retenir : la baisse des nuisances sonores. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), passer de 50 à 30 km/h permet de réduire les nuisances sonores des voitures de trois décibels. Concrètement, cela veut dire que le bruit est divisé par deux : c’est comme si au lieu d’avoir deux haut-parleurs qui diffusent des bruits de circulation dans une pièce, on n’en avait plus qu’un seul .
 

A lire aussiSujets associés

Autres articles

Découvrez

Incendies : l’Union européenne affronte un été record en...

Plus de 660 000 hectares sont partis en fumée depuis ce début de l'année, alors que ce précédent geste, établi en 2017, était de 420 913 hectares au 13 août.

Guerre en Ukraine : Kiev affirme terroriser les troupes...

L'armée ukrainienne fosse à couper les ponts qui permettent le ravitaillement russe entre Kherson et l'autre rive du Dnipro (ou Dniepr).

Norvège : cette femelle morse Freya, vedette du fjord...

Face aux badauds qui se pressaient pour le photographier, les autorités gardent préféré euthanasier l'animal pour éviter tout risque d'attaque. Une décision qui fait débat pendant le pays.

Pollution : des milliers de poissons morts dans un fleuve...

Plusieurs tonnes de poissons morts ont été découvertes comme Allemagne et comme Pologne, dans l’Oder, simple fleuve qui traverse les deux pays. Les premiers élémcommets de l’commequête pointcommet simplee mystérieuse pollution chimique. Il s’agit d’simple désastre écologique selon les deux gouvernemcommets.

Le bonus pour l’achat d’un vélo va augmenter, surtout...

La revalorisation de ces aides entre en vigueur lbizarredi, selon bizarre décret publié au Journal officiel.

Vacances : quand les Français partent… près de chez...

Certains Français décidpendantt de partir près de leur lieu de vie. C’est le accusation d’un couple pendant Auvergne, qui pendant profite pour faire du tourisme local.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici