33.2 C
Narbonne

L’ONU s’attend à un demi-million de réfugiés afghans de plus en 2021

« Nous devons donc être prêts à faire face à toutes les éventualités », a insisté la Haut-Commissaire adjointe de l’agence de l’ONU pour les réfugiés.

Article rédigé par

Publié le 27/08/2021 16:59

Mis à jour le 27/08/2021 17:04

Temps de lecture : 1 min.

Les Nations unies ont annoncé vendredi 27 août anticiper jusqu’à un demi-million de réfugiés afghans supplémentaires en 2021, dans le pire des scénarios, même si pour l’instant aucun exode n’est constaté. « En termes de chiffres, nous nous préparons à environ 500 000 nouveaux réfugiés dans la région », a déclaré Kelly Clements, Haut-Commissaire adjointe de l’agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR), à l’occasion de la présentation du Plan régional de préparation et d’intervention pour les réfugiés afghans.

« N’oubliez pas que plus de 2,2 millions d’Afghans sont déjà accueillis par l’Iran et le Pakistan, et que la fuite est parfois non seulement le dernier recours, mais aussi la seule option dont disposent les gens pour survivre et jouir des droits humains les plus fondamentaux », a-t-elle ajouté. L’Iran et le Pakistan accueillent en outre trois autres millions d’Afghans ayant divers statuts, dont de nombreuses personnes sans papier, selon le HCR.

« Bien que nous n’ayons pas constaté d’importants départs d’Afghans à ce stade, la situation en Afghanistan a évolué plus rapidement que quiconque ne l’avait prévu. Nous devons donc être prêts à faire face à toutes les éventualités », a-t-elle insisté. Par ailleurs, plus de 558 000 Afghans ont été contraints de se déplacer à l’intérieur de l’Afghanistan cette année, rejoignant ainsi les quelque 2,9 millions d’Afghans qui étaient déjà déplacés dans le pays à la fin 2020, selon le HCR.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici