34.5 C
Narbonne

Un Afghan condamné à 10 mois de prison avec sursis pour être sorti de la zone de surveillance qui lui était imposée

L’Afghan qui avait été placé en garde à vue pour être sorti de la zone de surveillance qui lui avait été imposée à son arrivée en France a été condamné ce mercredi soir à 10 mois de prison avec sursis.

Article rédigé par

Publié le 25/08/2021 21:39

Mis à jour le 25/08/2021 21:41

Temps de lecture : 1 min.

L’Afghan qui est sorti de la zone de surveillance qui lui avait été imposée après son arrivée en France depuis Kaboul vient d’être condamné à 10 mois de prison avec sursis, rapporte une journaliste de France Inter présente à son procès à Paris ce mercredi soir. Le procureur avait requis douze mois de prison dont six mois ferme et un mandat de dépôt.

Pendant l’audience, l’homme, qui était procureur en Afghanistan, a dit comprendre la surveillance qui avait été mise en place mais nie tout lien avec les talibans. Il explique avoir voulu acheter des médicaments et avoir suivi un voisin de l’hôtel qui lui avait proposé de l’accompagner et lui avait dit qu’ils n’iront qu’à cinq minutes de l’hôtel. Interrogé, ce voisin assure que l’homme lui a dit vouloir acheter des cartes SIM.

Cet Afghan est proche d’un autre Afghan qui est soupçonné d’avoir des liens avec les talibans. Après son arrivée en France, comme quatre autres ressortissants afghans, il a été placé sous surveillance et avait interdiction de sortir de Noisy-le-Grand, mais aussi de son hôtel compte-tenu de sa quarantaine. Il a été interpellé à Paris lundi et placé en garde à vue.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici