34.5 C
Narbonne

C’est mon affaire. Vide-greniers, brocantes : quels sont vos droits ?

(DUCLET ST?PHANE / MAXPPP)

Environ 50.000 brocantes et vide-greniers sont organisés chaque année en France. Mais peut-on vendre tout ce que l’on veut sur une brocante ? Faut-il déclarer ses gains ? Philippe Duport reçoit Hamdi Kazanci, expert en droit des affaires au sein du groupe SVP. 

franceinfo : En cette période de crise sanitaire, les brocantes et les vide-greniers sont-ils autorisés ? 

Hamdi Kazanci : En principe oui, tant qu’une mairie ou une préfecture n’a pas pris un arrêté pour interdire ce type de manifestation. On parle de manifestation ou de vente au déballage. Il faut aussi respecter les règles de distanciation sociale que l’on connaît depuis le début de la crise sanitaire.  

Peut-on organiser un vide-grenier entre voisins, sans demander une autorisation ?

Non. Il faut s’adresser à la commune sur laquelle aura lieu la manifestation. Il y a un formulaire Cerfa à remplir avec certaines indications comme la durée, le lieu, l’adresse exacte. En fonction de l’adresse, la durée pourra changer. 

Est-ce qu’on peut vendre tout ce qu’on veut sur une brocante ?

Il faut distinguer selon les particuliers et les professionnels. Un particulier ne peut vendre que des biens usagers. Un professionnel peut y vendre des biens usagers ou neufs.  

Est-ce que je dois déclarer mes gains ?

Le particulier est libre de vendre tout ce qu’il veut. Il n’est pas limité sur le montant de ses gains, mais ça ne doit pas devenir une activité commerciale. Le particulier ne peut le faire que deux fois par an. Il n’est pas nécessaire de déclarer ses gains aux impôts. Ces revenus ne sont pas imposables sauf dans deux cas : quand vous vendez des biens dont le montant est supérieur à 5.000 euros et quand vous vendez des biens précieux, notamment de l’or et des bijoux.   

A lire aussiSujets associés

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici