30.9 C
Narbonne

ce qu’il faut retenir de la journée de samedi

L’essentiel

– Plus de 175 000 manifestants ont défilé ce samedi contre le pass sanitaire. C’était la sixième mobilisation contre ce dispositif.

– Outre le pass sanitaire, ou la vaccination en général, l’un des thèmes de la semaine est le soutien au professeur Didier Raoult, poussé vers la sortie à l’IHU Méditerranée.

– La Polynésie, où le taux de contamination, explose a décidé d’un tour de vis de deux semaines, qui comprend un durcissement du confinement et la fermeture des écoles.

– La vague en cours continue de croître en France, avec plus de 10 000 patients hospitalisés, dont 2000 en services de soins critiques.

23h30 : C’est la fin de ce live, merci de l’avoir suivi. Rendez-vous demain matin pour de nouvelles informations sur la pandémie de Covid-19.

22h38 : En Guadeloupe, des élus demandent un report de la rentrée scolaire

Les présidents des conseils régional et départemental de Guadeloupe et de l’association des maires de Guadeloupe ont demandé samedi « un report de la rentrée scolaire » qui doit se tenir début septembre, au vu de « la gravité de la situation sanitaire actuelle ». Les élus « réaffirment leur attachement au retour des enfants [en milieu scolaire, mais] la rentrée doit s’effectuer dans des conditions permettant de préserver la santé et la sécurité de tous », ajoute le texte. 

En Guadeloupe, les deux dernières années scolaires ont été émaillées de très nombreuses fermetures d’écoles: d’abord en raison de la pandémie, mais également en raison des grèves multiples que le territoire à essuyé, occasionnant vandalisme et blocages. 

21h42 : Les Américains donnent 1,2 millions de vaccins à la Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire a réceptionné 1,2 millions de doses de vaccin Pfizer offert par les Etats-Unis pour lutter contre le covid-19. Un geste qui intervient alors que ce pays d’Afrique, relativement peu touché jusqu’alors par le virus, connait une hausse sensible des contamination ces dernières semaines. Les doses de vaccin sont arrivées vendredi soir à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, via le système Covax.

La Côte d’Ivoire espère pouvoir vacciner 60% de sa population adulte contre le Covid-19 d’ici à la fin de l’année

20h49 : 68 nouveaux décès, 2106 patients en soins critiques

Santé Publique France a dénombré 68 nouveaux décès ces dernières 24 heures en France. Dans le même temps, plus de 800 personnes atteintes du Covid-19 ont été hospitalisées, dont 165 en soins critiques. Des admissions qui se concentrent en Martinique, en Guadeloupe et dans les Bouches-du-Rhône.

Au total, 10 463 malades du Covid-19 sont hospitalisés dans le pays, dont  2106 dans les services de soins critiques.

Ce qu’il faut retenir de cette journée de manifestations

Une participation en baisse mais qui reste forte, des pancartes pour soutenir Didier Raoult et d’autres pancartes antisémites… Aujourd’hui avait lieu le sixième samedi de mobilisation contre le pass sanitaire. Si vous n’avez pas suivi l’actualité, voici ce qu’il faut en retenir.

19h56 : Vingt interpellations et un membre des forces de l’ordre blessé

Vingt personnes ont été interpellées lors de ces rassemblements et un membre des forces de l’ordre a été blessé, a précisé Beauvau.

19h48 : Près de 15 000 manifestants à Paris

Dans la capitale, les quatre manifestations ont rassemblé 14.700 personnes, toujours selon le ministère de l’Intérieur.

19h40 : 175 503 manifestants en France contre le pass sanitaire

Les manifestations contre le pass sanitaire ont attiré 175 503 personnes ce samedi, selon le ministère de l’Intérieur. C’est moins que la semaine dernière (214.845 participants), mais cela reste un chiffre très important.

Paris, Lyon, Marseille, Lille, Montpellier, Strasbourg ou Nancy… Au total, plus de 220 actions avaient été organisées dans le pays. 

19h18 : A la Réunion, la mairie de Saint-Pierre envahie

Des manifestations contre le pass sanitaire ont aussi eu lieu à La Réunion, une île très touchée par l’épidémie de Covid-19. A Saint-Pierre, des centaines de manifestations ont défilé ce matin. Ils ont même envahi la mairie de la ville, se rendant jusque dans la salle des fêtes. Ils en sont ressortis quelques minutes plus tard « sans aucune violence, ni dégradation », a précisé La 1ere Réunion.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

18h55 : Des dégradations et des jets de gaz lacrymogènes à Lyon

La tension monte à Lyon, assure Le Progrès. Des dégradations ont eu lieu en fin de manifestation et les forces ont fait usage de gaz lacrymogènes. Ils veulent empêcher les membres du cortège d’atteindre et de bloquer la M7, le tronçon de l’autoroute A7 qui traverse la ville.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

18h40 : Le point sur la mobilisation dans les principales villes

Selon les autorités, ils étaient 4000 à manifester à Strasbourg, 3400 à Bordeaux et à Toulouse, 3000 à Bayonne, 2500 à Nice et à Lyon, 2300 à Nantes ou encore 2000 à Caen, ainsi que 1800 à Nancy. Les préfectures ont constaté un reflux à Toulon (avec 6000 participants) mais une augmentation à Montpellier (9500).

On ignore encore les chiffres de participation des quatre manifestations organisées à Paris.

18h03 : A Lille, des pompiers et des soignants derrière une pancarte anti-Macron

A Lille, le cortège – de 3200 personnes selon la préfecture – avançait derrière la pancarte « Dégageons Macron avec son pass et ses réformes à la con ». Apparaissaient quelques pompiers ainsi que des soignants – soumis à la vaccination obligatoire – telle une femme en blouse blanche, brandissant la pancarte « hier héros, aujourd’hui salauds ? Je vais être virée ! »

Photo François LO PRESTI / AFP

17h33 : Dans les cortèges, les pancartes antisémites se banalisent

« Qui ? » Partout en France, ce slogan antisémite est repris dans les manifestations contre le pass sanitaire. Pire, il se banalise. Ce samedi, il était brandi sur des pancartes à Lille, Toulouse, Perpignan… Ce slogan a déjà donné lieu ces dernières semaines a donné des ouvertures d’enquêtes. 

Pour rappel, ce slogan antisémite est apparu à la suite d’un entretien accordé en juin sur la chaîne CNEWS à un général à la retraite, Daniel Delawarde, signataire d’une tribune évoquant « le délitement » de la France publiée par l’hebdomadaire Valeurs actuelles. A la question « qui contrôle la ‘meute médiatique’ ? », il avait répondu « la communauté que vous connaissez bien », avant d’être coupé par le présentateur, Jean-Marc Morandini.

17h14 : Forte mobilisation et des échauffourées à Montpellier

La manifestation contre le pass sanitaire a rencontré un franc succès à Montpellier, où 9500 personnes s’étaient réunies, selon le décompte de la police. Le défilé a été marqué par des échauffourées en tête de cortège entre des antifas et des membres de la Ligue du Midi, un groupe identitaire, selon France 3 Hérault. Bagarres, jets de bouteilles et même de planche en bois… Finalement, les membres de la Ligue du Midi ont été exclus du cortège. Plusieurs personnes ont été blessées.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

16h52 : Environ 1800 personnes manifestent à Nancy

A Nancy, la « Marche des libertés contre le pass sanitaire et les réformes de l’assurance chômage et des retraites » s’est élancée sur le même parcours que la semaine dernière. Il y avait, selon L’Est Républicain, environ 1800 personnes; C’est un peu moins que la semaine dernière (1800).

16h38 : Des manifestants tentent de bloquer une autoroute à Toulon

A Toulon, l’épicentre de la contestation au pass sanitaire ces dernières semaines, environ 6000 manifestants ont défilé ce samedi, selon la préfecture (contre 22 000 la semaine dernière). En fin de cortège, selon nos confrères de Var-Matin, certains manifestants se sont rendus vers l’autoroute pour tenter de la bloquer.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

16h30 : A Marseille, 6000 manifestants selon la préfecture

A Marseille aussi, la manifestation contre le pass sanitaire réunit des milliers de personnes. Dans la ville du professeur Raoult, ils sont environ 6000, selon la préfecture des Bouches-du-Rhône, citée par Franceinfo.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

16h10 : Environ 1200 manifestants à Grenoble

A Grenoble, ce sont environ 1200 personnes qui ont manifesté contre le pass sanitaire, rapporte Le Dauphiné libéré. « Liberté ! » ou « Le pass sanitaire, on n’en veut pas », pouvait-on lire sur les pancartes. La mobilisation est toutefois en baisse par rapport à la semaine dernière (1600).

15h45 : Entre 12 000 et 15 000 manifestants en Alsace

Plusieurs manifestations sont en cours en Alsace, où entre 12 000 et 15 000 manifestants sont attendus, selon les Dernières nouvelles d’Alsace. Rien qu’à Strasbourg, 4000 personnes défilent contre le pass sanitaire, soit autant que la semaine dernière. A Mulhouse, ils étaient entre 4500 et 5000, et environ 3000 à Colmar.

15h29 : Florian Philippot a pris la parole à Paris

Le patron des Patriotes, Florian Philippot, est présent à l’une des manifestions parisiennes. Devenu l’un des leaders de la fronde contre le pass sanitaire, Florian Philippot a pris la parole place Vauban. Il a notamment consacré son discours à la défense du professeur Didier Raoult : « Ils veulent honteusement l’évincer! », a-t-il lancé au micro.

Photo Stéphane DE SAKUTIN/AFP

15h19 : Des pancartes de soutien au professeur Raoult

Outre l’opposition au pass sanitaire, ces défilés sont l’occasion pour les manifestants de témoigner leur soutien au professeur marseillais Didier Raoult. Le microbiologiste de 69 ans est poussé vers la sortie de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) qu’il a créé, comme on vous l’expliquait ici. Pour ses défenseurs, Didier Raoult est victime d’une cabale liée à ses positions iconoclastes lors de la pandémie, que ce soit  l’hydroxychloroquine ou ses récents doutes sur l’utilité de la vaccination massive. 

Florian Philippot, le patron des Patriotes, avait lancé le hashtag #TouchePasARaoult sur les réseaux sociaux, repris aujourd’hui sur des pancartes à Paris, Marseille, Montpellier, etc.

Des pancartes de soutien au professeur Raoult, à Paris. Photo Stephane DE SAKUTIN / AFP

15h06 : Deux cortèges et environ 1500 manifestants à Lyon

A Lyon, comme la semaine dernière, deux cortèges se sont élancés : l’une, déclaré en préfecture, au nom notamment des patriotes, le parti de Florian Philippot ; l’autre, non déclarée, à l’initiative de collectifs citoyens, dont des gilets jaunes. Au total, environ 1500 personnes participent à ces défilés, selon le Progrès.

14h40 : Les manifestations contre le pass sanitaire ont débuté

Les opposants au pass sanitaire et à toute obligation vaccinale contre le Covid-19 ont prévu plus de 200 manifestations dans toute la France ce samedi, pour leur sixième week-end de mobilisation.

Dans le centre de la petite ville de Pau (77 000 habitants), au moins 2 700 personnes selon la police ont manifesté en matinée, dont une des figures emblématiques du mouvement des gilets jaunes, Jérôme Rodrigues. Les manifestants ont aussi commencé à battre le pavé à Toulon et Marseille, notamment.

A Paris, entre 12 000 et 20 000 manifestants contre ce dispositif sont attendus. Quatre cortèges y sont organisés, dont deux à l’initiative de collectifs de gilets jaunes et l’un à l’appel de Florian Philippot, ex-numéro 2 du Front national devenu chef de file des «Patriotes». Certains se sont élancés à la mi-journée.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

13h42 : Un Italien se fait tatouer… son pass sanitaire

Un étudiant italien de 22 ans a décidé de se faire tatouer sur le bras le QR code prouvant qu’il est vacciné contre le Covid.

A l’entrée d’un restaurant ou d’un cinéma, il devrait donc suffire maintenant à Andrea Colonnetta, vivant à Reggio de Calabre, dans le sud de l’Italie, de remonter sa manche pour montrer le tatouage sur l’envers de son bras gauche.

12h57 : Un cluster au service psychiatrie du CHU de Toulouse

Un cluster a été détecté au service psychiatrie du CHU de Toulouse, annonce La Dépêche du Midi.

Deux patients et sept soignants ont été testés positifs.

Le service n’a plus accueilli de patients depuis dimanche dernier mais n’a pas fermé. Il devrait retrouver son fonctionnement normal ce mardi.

12h13 : En Corse, des pharmacies menacées de mort par des antivax

Quatre pharmacies corses ont reçu une enveloppe contenant une balle d’arme à feu, indique la préfecture de Haute-Corse ce samedi.

La balle était accompagnée d’un message de menace avec l’inscription « antivax », précise la préfecture.

« Les auteurs de cet acte inacceptable seront poursuivis. La forte implication des pharmaciens dans la campagne de vaccination ne doit souffrir d’aucune pression, ni intimidation », assure la préfecture, qui condamne « cet acte inqualifiable et d’une extrême gravité ».

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

200

Plus de 200 personnes ont été arrêtées ce samedi après de violents affrontements entre des manifestants opposés au confinement et la police dans les deux plus grandes villes australiennes, Sydney et Melbourne. L’Etat de Nouvelles Galles du Sud, où se trouve Sydney, a  enregistré samedi 825 nouveaux cas en 24 heures, un record pour le pays, au lendemain de la prolongation jusqu’à fin septembre du confinement de la ville, imposé en juin, pour enrayer la propagation du variant Delta.

 

 

Photo David GRAY/AFP

11h28 : La Polynésie ferme ses écoles et durcit le confinement pour deux semaines

Les écoles, collèges et lycées vont fermer «dès lundi» en Polynésie française en raison de la flambée de Covid-19, a annoncé le président de l’archipel Edouard Fritch, dans le cadre d’un durcissement du confinement prévu pour deux semaines.

«Nous avons décidé de limiter au maximum (…) les déplacements de la population dans les zones les plus touchées» et ce pour les «deux semaines à compter de lundi», a de son côté affirmé vendredi (samedi à Paris) le Haut-commissaire Dominique Sorain, alors que le taux d’incidence atteint 2 800 cas pour 100 000 habitants en Polynésie soit le plus élevé de France.

11h05 : Interrogations sur la rentrée des classes

La dynamique de vaccination, moins bonne qu’escompté, pose question pour la suite de la campagne. A ce stade, le ministère de la Santé affirme viser «le taux le plus haut possible» parmi les presque 58 millions de Français éligibles (12 ans et plus).

Si d’importants contingents subsistent chez les personnes de plus de 80 ans et les malades chroniques «à risque», l’exécutif mise d’abord sur le vivier des adolescents, qui ne boudent pas la piqûre: 55 % des 12-17 ans ont déjà reçu une dose, ce qui en laisse encore plus de 2 millions à vacciner.

Collégiens et lycéens seront donc particulièrement visés dès le mois de septembre, via des sorties groupées en centres de vaccination, ou des équipes mobiles de soignants déployées dans les établissements scolaires.

Le flou règne en revanche sur la reprise des tests de dépistage pour les élèves, de la maternelle au baccalauréat: PCR salivaires ou autotests antigéniques ? à partir de quel âge ? et combien par semaine ? «On manque de visibilité», regrette le biologiste Henry-Pierre Doermann, qui s’attend à une rentrée «compliquée parce qu’il va falloir s’adapter très vite». 

10h23 : Des premiers cas de Covid-19 recensés aux Palaos

L’archipel des Palaos, dans le Pacifique, a annoncé samedi des premiers cas de coronavirus, perdant son statut rare de pays exempt de Covid-19. 

Deux voyageurs, testés positifs après leur arrivée de l’île de Guam, ont été placés en quarantaine ainsi que les personnes contacts. 

« Nous demandons à chacun de rester calme », a déclaré le ministère de la Santé après avoir renoncé à imposer un confinement.

Avec plus de 80 % des 18 000 habitants entièrement vaccinés, le président Surangel Whipps a insisté sur le fait que le pays insulaire restait « sûr ».

Le nombre de vaccins injectés en France dégringole

Si l’annonce du pass sanitaire par Emmanuel Macron mi-juillet a porté la campagne de vaccination à des hauteurs inédites, «l’effet de boost commence à faiblir», reconnaît le ministère de la Santé.

En trois semaines, le rythme a diminué de 4,8 à 3,2 millions d’injections hebdomadaires, sans que l’extension du pass inverse la tendance, encore en légère baisse (-2 %) de lundi à vendredi par rapport à la semaine précédente, d’après les bilans quotidiens de la Direction générale de la santé.

Au cœur des vacances d’été, la chute est même vertigineuse pour les premières doses, passées de 2,6 millions fin juillet à 1,1 million la semaine dernière et toujours en net recul (-26 %) cette semaine.

Malgré tout, le ministère considère «atteignable» l’objectif, fixé par le chef de l’Etat, de 50 millions de primo-vaccinés fin août, estimant qu’il n’est «pas du tout exclu qu’on assiste à un rebond à l’approche de la rentrée».

Sauf que les prises de rendez-vous n’en finissent pas non plus de décliner, de 3 millions dans la foulée de l’allocution du président de la République à un peu plus de 700 000 la semaine dernière et encore moins (-21 %) depuis lundi, selon Doctolib, qui prédit que la cible de l’exécutif sera atteinte le 4 septembre.

9h38 : En Martinique, «on va encore avoir besoin de renforts»

« On va encore avoir besoin de renforts »: si la Martinique, sous confinement strict, connaît une «relative stabilisation» de l’épidémie de Covid-19 à un niveau «très élevé», la situation reste «extrêmement tendue», explique le directeur de l’ARS de l’île Jérôme Viguier.

La Martinique, touchée par «une vague Delta d’une violence énorme», connaît actuellement un taux d’incidence «autour de 1 200» pour 100 000 habitants, «en légère diminution, (…) mais à un niveau vraiment très élevé», a-t-il précisé.

«On voit arriver des formes de Covid chez l’enfant qu’on n’avait pas jusqu’à maintenant» et chez des femmes enceintes, parfois obligées de subir des césariennes prématurées, détaille-t-il.

9h05 : Le CHU de Guadeloupe bat le rappel de tout son personnel

Le directeur général du CHU de Guadeloupe a rappelé «tous les personnels du CHU», qui «doivent regagner leur poste sans délai», alors que la «situation épidémique et ses impacts sur le tissu hospitalier ne cesse de se dégrader».

Selon le préfet de la Région Guadeloupe, «la situation reste extrêmement préoccupante avec 4 180 nouveaux cas cumulés en 4 jours» et «le rythme de 1 000 contaminations par jour est maintenu» avec un taux de positivité «à 22,3 %».

Depuis lundi, «60 décès supplémentaires sont à déplorer», ajoute le préfet qui précise que «tous n’étaient pas vaccinés» et que «le plus jeune avait 48 ans». Les services funèbres de l’île sont surchargés.

8h29 : Les Philippines enregistrent un record de contaminations

Les Philippines ont enregistré un nouveau record de contaminations par le Covid-19 en 24 heures, alors que les autorités allègent les restrictions sanitaires pour soulager l’économie, face aux difficultés financières de la population. 

8h03 : Cuba autorise d’urgence Soberana, son second vaccin

Cuba dispose désormais de deux vaccins entièrement mis au point par les scientifiques du pays, après l’autorisation d’usage vendredi de son Soberana, a annoncé vendredi l’autorité de réglementation des médicaments, un mois après l’autorisation d’Abdala, le premier vaccin d’Amérique latine.

Soberana, qui selon les autorités sanitaires cubaines a une efficacité de 91,2% contre les cas symptomatiques, fait partie d’un programme de vaccination qui combine deux doses de Soberana 02 et une troisième de Soberana Plus. 

7h40 : Au Brésil, un homme démasqué après s’être fait vacciner cinq fois en quelques semaines

Alors que certains refusent d’être vaccinés, un habitant de Rio a été démasqué alors qu’il tentait de se faire injecter… une sixième dose de vaccin en quelques semaines ! On vous raconte cette histoire dans notre article.

7h17 : La Catalogne demande que le couvre-feu soit rétabli à Barcelone

Le gouvernement régional de Catalogne a réclamé le rétablissement du couvre-feu nocturne à Barcelone, ainsi que dans plusieurs dizaines d’autres villes, pour lutter contre l’épidémie, après avoir été débouté de sa demande de maintien de cette mesure dans cette région touristique du nord-est de l’Espagne. 

6h50 : Nouvelle mobilisation des opposants au pass sanitaire ce samedi

A l’occasion d’un sixième week-end de mobilisation, les opposants au pass sanitaire prévoient ce samedi plus de 200 manifestations sur l’ensemble du territoire. Une journée importante pour le mouvement de contestation alors qu’un premier essoufflement s’est fait sentir le week-end dernier.

25 % des formes graves viennent d’une anomalie génétique ou immunologique

Deux études confirment qu’une partie des malades atteints d’une forme sévère du Covid-19 le sont pour une raison génétique ou immunologique. Ce qui pourrait expliquer, en partie, pourquoi les hommes et les plus âgés sont davantage touchés. Plus d’informations dans notre article.

6h46 : Plus de 200 nouveaux malades en réanimation vendredi

L’épidémie continue de peser sur le système hospitalier, puisque ce sont 2 091 malades du Covid-19 qui étaient pris en charge dans les services de soins critiques vendredi, contre 2 049 la veille, la poussée entamée fin juillet se poursuivant.

Tous services confondus, 10 515 lits d’hôpital étaient occupés par des malades du Covid vendredi, contre 10 392 la veille.

Sur le front de la vaccination, plus de sept personnes sur dix ont désormais reçu au moins une dose de vaccin en France (47 321 110 personnes, 70,2% de la population totale), et plus de six sur dix sont totalement vaccinées (40 902 443 personnes, 60,7% de la population totale), selon le ministère de la Santé.

Ce qu’il faut retenir de la journée de vendredi

  • Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a déclaré que le risque de contamination était « 8 fois moins important chez les personnes vaccinées ». Il a ajouté qu’il était « 11 fois moins probable d’être admis en soins critiques » lorsque la personne est vaccinée.
  • AstraZeneca a annoncé des résultats encourageants pour un traitement contre le Covid qui permet de réduire fortement le risque de développer une forme symptomatique de la maladie chez les patients fragiles.
  • Le gouvernement régional de Catalogne a réclamé le rétablissement du couvre-feu nocturne à Barcelone, ainsi que dans plusieurs dizaines d’autres villes, pour lutter contre la pandémie, après avoir été débouté de sa demande de maintien de cette mesure dans cette région touristique du nord-est de l’Espagne.
  • La pandémie de Covid-19 a fait au moins 4 401 486 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi à partir de sources officielles vendredi en milieu de journée.

6h45 : Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct consacré à l’actualité de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde.

Autres articles

Découvrez

Le bonus pour l’achat d’un vélo va augmenter, surtout...

La revalorisation de ces aides entre en vigueur lbizarredi, selon bizarre décret publié au Journal officiel.

Vacances : quand les Français partent… près de chez...

Certains Français décidpendantt de partir près de leur lieu de vie. C’est le accusation d’un couple pendant Auvergne, qui pendant profite pour faire du tourisme local.

Salman Rushdie poignardé : « Rien ne justifie une fatwa »,...

"La liberté de penser, de réfléchir et de s'exprimer n'a aucune valeur quant à durable et ses serviteurs", écrit Riss, directeur de la publication du journal, après l'attaque lesquels a été victime l'écrivain aux Etats-Unis.

Pieds sur le tableau de bord, rouler la fenêtre...

Ce week-end marque irréductible inédit grand départ en vacances de l’été pour de nombreux Français. Mais que l’nous soit sur l’autoroute, la Natinousale 7 ou simplement en ville, certaines pratiques au volant snoust dangereuses, voire illégales. nous fait le fond sur les mythes et les réalités de la voiture en été.

Guerre en Ukraine : une présidence du Conseil de...

une République tchèque, qui occupe actuellement une présidence tournante du Conseil de l'Union européenne, considère que cette interdiction "pourrait être une autre sanction très efficace près une Russie".

Les clichés à travers le monde. Les Suisses parlent-ils...

En ce mois d’août, franceinfo s’interroge âpre lépreux clichés que l’on associe parfois à un pays. Est-ce pertinent ? Ou, au sectionné, infondé ? Aujourd’hui, direction la Suisse. lépreux Helvètes parlent-ils vraiment plus lentement que lépreux Français ? 

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici