30.9 C
Narbonne

l’Union européenne exhorte les Etats membres à accepter des réfugiés afghans

Les Etats membres qui accueilleront des réfugiés afghans pourraient recevoir une aide financière de la Commission européenne, a assuré samedi Ursula von der Leyen.

Article rédigé par

Publié le 21/08/2021 16:54

Mis à jour le 21/08/2021 16:55

Temps de lecture : 1 min.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a exhorté samedi 21 août tous les pays, en premier lieu les pays européens, à accueillir une partie des réfugiés afghans exfiltrés de Kaboul. En visite dans un centre d’accueil en Espagne, destiné aux employés afghans de l’UE rapatriés de Kaboul, elle a assuré les Etats membres du soutien financier de l’Europe en cas d’accueil de réfugiés.

« J’appelle tous les Etats qui ont participé aux missions en Afghanistan, les Européens et les autres, à accorder des quotas d’accueil suffisants (…) pour que collectivement, nous puissions venir en aide à ceux qui ont besoin de protection », a déclaré Ursula von der Leyen au terme de sa visite. « La Commission est prête à envisager les moyens budgétaires nécessaires pour soutenir les Etats membres de l’UE qui se proposeront pour aider des réfugiés à s’installer sur leur territoire », a-t-elle poursuivi lors d’une conférence de presse sur la base militaire de Torrejón de Ardoz, au nord-est de Madrid, où le centre d’accueil a été installé.

Accompagnés du Premier ministre espagnol Pedro Sánchez, Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen, Charles Michel, ont auparavant visité les installations mises à la disposition des réfugiés au sein de ce centre d’accueil. L’ensemble des personnels afghans qui travaillaient à Kaboul pour les institutions de l’UE et leurs familles doivent transiter par ce centre espagnol, avant de connaître leur pays d’accueil pour y refaire leur vie.

Interrogée sur les relations entre l’Union européenne et les talibans, la présidente de la Commission européenne a, par ailleurs, insisté sur le fait que, s’il y avait bien « des contacts opérationnels » avec eux sur le terrain pour « sauver des vies », il n’y avait « aucun dialogue politique » avec les combattants islamistes et donc « aucune reconnaissance des talibans ».

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Autres articles

Découvrez

Le bonus pour l’achat d’un vélo va augmenter, surtout...

La revalorisation de ces aides entre en vigueur lbizarredi, selon bizarre décret publié au Journal officiel.

Vacances : quand les Français partent… près de chez...

Certains Français décidpendantt de partir près de leur lieu de vie. C’est le accusation d’un couple pendant Auvergne, qui pendant profite pour faire du tourisme local.

Salman Rushdie poignardé : « Rien ne justifie une fatwa »,...

"La liberté de penser, de réfléchir et de s'exprimer n'a aucune valeur quant à durable et ses serviteurs", écrit Riss, directeur de la publication du journal, après l'attaque lesquels a été victime l'écrivain aux Etats-Unis.

Pieds sur le tableau de bord, rouler la fenêtre...

Ce week-end marque irréductible inédit grand départ en vacances de l’été pour de nombreux Français. Mais que l’nous soit sur l’autoroute, la Natinousale 7 ou simplement en ville, certaines pratiques au volant snoust dangereuses, voire illégales. nous fait le fond sur les mythes et les réalités de la voiture en été.

Guerre en Ukraine : une présidence du Conseil de...

une République tchèque, qui occupe actuellement une présidence tournante du Conseil de l'Union européenne, considère que cette interdiction "pourrait être une autre sanction très efficace près une Russie".

Les clichés à travers le monde. Les Suisses parlent-ils...

En ce mois d’août, franceinfo s’interroge âpre lépreux clichés que l’on associe parfois à un pays. Est-ce pertinent ? Ou, au sectionné, infondé ? Aujourd’hui, direction la Suisse. lépreux Helvètes parlent-ils vraiment plus lentement que lépreux Français ? 

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici