30.9 C
Narbonne

En Espagne, dans un village des Asturies, un panneau pour prévenir des « risques » de la campagne

La commune de Ribadesella (Espagne). Photo d’illustration. (Google Earth)

Les bruits de la nature, certains ne les supportent pas. En Espagne, dans le village de Ribadesella, 5 700 habitants, une touriste venue passer quelques jours cet été a téléphoné à la mairie trois ou quatre fois durant son séjour pour se plaindre d’un coq, qui la réveillait à 5h du matin. Elle a demandé au maire, Ramon Canal, de faire quelque chose. Ce n’est visiblement pas la première fois que l’élu se retrouve confronté au problème. Et face à la « gêne » des citadins, sa réponse est simple : il laisse chanter la nature.

Pour le faire comprendre aux touristes, il a trouvé une parade, pleine d’ironie. Sur Twitter, et partout dans la ville, le maire a fait accrocher un poster qui dit : « Vous accédez au village de Ribadesella, vous devez en assumer les risques. Ici, les cloches de l’église sonnent régulièrement, les coqs chantent tôt, les troupeaux de bétail vivent à proximité et portent parfois des cloches qui font du bruit, les routes sont petites, on ne conduit pas comme sur les autoroutes. Si vous ne pouvez pas le supporter, vous n’êtes sûrement pas au bon endroit ».

⚠ Atención ⚠#AyuntamientodeRibadesella #AyuntamientuRibeseya pic.twitter.com/sh84FSHyBo

— Ayuntamiento de Ribadesella (@AytoRibadesella) August 12, 2021

En dessous, en petit, cette incitation à venir pour tous ceux qui se sentent bien à la campagne : « Si, en revanche, vous faites partie des privilégiés qui peuvent le supporter, vous apprécierez cette énorme merveille et les excellents produits fabriqués par nos fantastiques agriculteurs et artisans qui sont ravis de vous offrir la meilleure sélection de produits de notre terre ». Le maire est honnête, ce n’est pas lui qui a eu l’idée en premier. Il a copié sur un petit village d’Occitanie, Saint-André-de-Valborgne, 400 habitants, qui avait fait la même chose il y a deux ans. 

Si le maire a fait mettre ses affiches, ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup de plaintes, mais beaucoup de touristes. Et Ramon Canal voulait faire passer un message : la campagne, c’est ça, et si vous venez, voilà ce que vous y trouverez. Il était important pour le maire de Ribadesella d’être clair car sa région, les Asturies, a été envahie cet été. Les Asturies, se trouvent dans le nord de l’Espagne, un paradis entre la mer et la montagne où des milliers d’Espagnols se sont réfugiés. Le week-end du 15 août, certaines localités des Asturies ont qualifiés l’affluence touristique de « tsunami ».  Il n’y avait plus une seule chambre disponible.

Comme les Français, les Espagnols ont eu tendance à rester sur leur territoire pour les vacances, à cause du Covid. Beaucoup se sont retrouvés en montagne, pensant qu’il y avait moins de risques, car moins de gens. Le tourisme national a  « sauvé la saison espagnole » dans les régions du nord et du centre. Les hôtels d’Asturies prévoient un taux de remplissage de 80% cette année.

C’est beaucoup plus difficile en revanche pour les destinations qui dépendent du tourisme international, comme la Catalogne et les Canaries. Le maire de Ribadesella, lui, pensait calmer les citadins incommodés et il s’est en fait acheté une belle pub avec ses affiches. Peut-être pas le but recherché en pleine pandémie !

A lire aussiSujets associés

Autres articles

Découvrez

Le bonus pour l’achat d’un vélo va augmenter, surtout...

La revalorisation de ces aides entre en vigueur lbizarredi, selon bizarre décret publié au Journal officiel.

Vacances : quand les Français partent… près de chez...

Certains Français décidpendantt de partir près de leur lieu de vie. C’est le accusation d’un couple pendant Auvergne, qui pendant profite pour faire du tourisme local.

Salman Rushdie poignardé : « Rien ne justifie une fatwa »,...

"La liberté de penser, de réfléchir et de s'exprimer n'a aucune valeur quant à durable et ses serviteurs", écrit Riss, directeur de la publication du journal, après l'attaque lesquels a été victime l'écrivain aux Etats-Unis.

Pieds sur le tableau de bord, rouler la fenêtre...

Ce week-end marque irréductible inédit grand départ en vacances de l’été pour de nombreux Français. Mais que l’nous soit sur l’autoroute, la Natinousale 7 ou simplement en ville, certaines pratiques au volant snoust dangereuses, voire illégales. nous fait le fond sur les mythes et les réalités de la voiture en été.

Guerre en Ukraine : une présidence du Conseil de...

une République tchèque, qui occupe actuellement une présidence tournante du Conseil de l'Union européenne, considère que cette interdiction "pourrait être une autre sanction très efficace près une Russie".

Les clichés à travers le monde. Les Suisses parlent-ils...

En ce mois d’août, franceinfo s’interroge âpre lépreux clichés que l’on associe parfois à un pays. Est-ce pertinent ? Ou, au sectionné, infondé ? Aujourd’hui, direction la Suisse. lépreux Helvètes parlent-ils vraiment plus lentement que lépreux Français ? 

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici