33.2 C
Narbonne

INFOGRAPHIE. Les plus perdus, les plus récupérés, les gares les plus concernées…. Tout ce qu’il faut savoir sur les objets trouvés de la SNCF

Vous arrivez sur votre lieu de vacances, vous vous apprêtez à aller à la plage… Mais impossible de retrouver votre sac à dos dans lequel vous avez glissé votre maillot de bain ! Vous le cherchez partout, en vain. Il faut se rendre à l’évidence : votre bagage est resté dans le TGV, sous le siège où vous l’aviez calé. Votre mésaventure est loin d’être un cas isolé.

Depuis la fin de l’année 2013, la SNCF et son service des objets trouvés ont ainsi récupéré pas moins de 650 000 biens oubliés dans les trains ou les gares à travers la France. Pour vous éviter ce désagrément, et grâce à la base de données de la compagnie, franceinfo vous donne quelques conseils (plus ou moins sérieux) pour éviter de perdre vos affaires, en ce week-end de grand retour des vacanciers.

Les objets les plus fréquemment perdus dans les gares et les trains, d’après la base de données de la SNCF. (ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

Les objets à garder à l’œil

Sans surprise, les bagages sont de loin les objets les plus perdus : les sacs et valises représentent presque 30% des biens divers récupérés par la SNCF. Ils sont suivis par les appareils électroniques et les vêtements, respectivement 14% et 13% des objets trouvés. En dehors de ces catégories, les porte-monnaie sont aussi très souvent perdus : près de 60 000 d’entre eux ont été récupérés par la SNCF depuis sept ans. Au-delà de ces grands classiques, des objets plus insolites sont également perdus dans les trains et les gares. La SNCF a ainsi récupéré, depuis 2013, 8 luges, 10 après-skis, 46 flûtes, 50 déambulateurs, 141 vidéoprojecteurs et 565 radiographies. On peut vraiment tout perdre dans un train, alors gare à vos radiographies !

Interrogée par franceinfo, Sandrine Augereau, qui travaille au service des objets trouvés de la SNCF, se souvient même « d’une personne qui a fait une déclaration pour récupérer une brosse à dents oubliée dans un train ». Eh bien la brosse à dents en question a été retrouvée, assure l’employée de la compagnie ferroviaire.

Ne perdez pas espoir de retrouver vos affaires

Le mal est fait ? Votre valise a été oubliée dans le train ? Comme pour le propriétaire de la fameuse brosse à dents, tout espoir de retrouver votre bien n’est pas perdu ! Un tiers des objets perdus dans les trains ou les gares retrouvent leur propriétaire. Attention, derrière cette moyenne, les articles ne sont pas tous logés à la même enseigne. Les instruments de musique sont les plus récupérés : 58% d’entre eux retrouvent leurs propriétaires. La palme revient aux violons, rendus à leur propriétaire dans 77% des cas.

A l’inverse, si vous avez perdu votre parapluie, un bijou ou une montre, vous n’avez statistiquement que 6% de chances de les récupérer. Ce n’est guère mieux pour les lunettes, à peine plus d’une paire sur dix pourra retrouver le nez de son porteur d’origine. La meilleure manière de récupérer son objet reste quand même de l’étiqueter, recommande Sandrine Augereau. « Quand quelqu’un déclare la perte d’une valise noire de taille moyenne, non-étiquetée et sans signe distinctif, c’est très compliqué pour nous de la retrouver », souligne l’employée des objets trouvés.

Quand l’objet est récupéré par son propriétaire, la restitution se fait dans la majorité des cas moins de trois jours après la perte. Cependant, certains articles sont récupérés bien plus tard : on décompte ainsi 55 objets ayant été remis à leur propriétaire plus de deux ans après leur perte. Il s’agit de téléphones portables, de valises ou encore d’ordinateurs. Le record est détenu par un portefeuille perdu en 2015 à Annecy (Haute-Savoie), récupéré après trois ans, 204 jours, 2 heures, 34 minutes et 31 secondes ! Petite curiosité statistique : 55% de ces objets retrouvés plus de deux ans après ont été perdus à… Toulouse. Donc ne perdez jamais espoir de retrouver votre objet, surtout à Toulouse !

Les gares où l’on égare le plus les objets

Au-delà du cas de Toulouse, le nombre d’objets perdus varie largement selon la gare. La gare de Lyon, à Paris, est celle où la SNCF recense le plus d’objets perdus, près de 50 000. La gare Montparnasse et la gare du Nord complètent un podium 100% parisien. Rien d’illogique puisqu’elles font partie des gares les plus fréquentées de l’Hexagone.

En croisant le nombre d’objets perdus avec le nombre de voyageurs fréquentant chaque gare en 2019, on obtient un nombre d’objets perdus pour 100 000 voyageurs et ainsi un palmarès des gares comptant le plus grand nombre d’objets perdus par rapport à sa fréquentation. A ce jeu, la gare championne de France des objets perdus est Le Croisic, en Loire-Atlantique, avec plus de 300 objets perdus pour 100 000 voyageurs. Elle est suivie de Hendaye, dans les Pyrénées-Atlantiques, et de Cherbourg, dans la Manche. Un tropisme à l’ouest qui se confirme quand on élargit au top 10, puisque six des gares qui le composent sont situées sur la côte ouest (Brest, Granville et La Rochelle en plus des trois précédemment citées). Alors si vous allez en train passer vos vacances au bord de la Manche ou de l’Atlantique, soyez vigilant lors de la sortie du wagon !

Malgré tous ces conseils, personne n’est à l’abri d’un moment d’égarement, et la meilleure solution pour ne pas perdre un objet précieux dans le train est peut-être encore… de ne pas voyager. En 2020, la crise sanitaire du Covid-19 et les confinements ont entraîné une baisse importante du trafic ferroviaire en France. Et cela a fait drastiquement baisser le nombre d’objets perdus : 47 351 objets ont été oubliés dans les trains ou les gares en 2020, contre un peu plus de 90 000 en moyenne les années précédentes.

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici