34.5 C
Narbonne

la Norvège et le Danemark ferment provisoirement leur ambassade à Kaboul

Les deux pays vont également évacuer des Afghans ayant travaillé pour leurs ambassades en Afghanistan.

Article rédigé par

Publié le 13/08/2021 19:06

Mis à jour le 13/08/2021 19:37

Temps de lecture : 1 min.

Un à un, les diplomates étrangers quittent l’Afghanistan avant l’arrivée des talibans. Le Danemark et la Norvège ont annoncé, vendredi 13 août, la fermeture provisoire de leurs ambassades respectives à Kaboul et l’évacuation de tous leurs employés. Dans le même temps, la Finlande a expliqué qu’elle allait évacuer jusqu’à 130 Afghans ayant travaillé pour elle, compte tenu des combats sur place.

>> L’article à lire pour comprendre qui sont les talibans, dont l’offensive éclair fait vaciller l’Afghanistan  

Mercredi, Copenhague avait proposé d’évacuer quelque 45 Afghans travaillant ou ayant travaillé pour le Danemark afin d’échapper à de possibles représailles des talibans après la fin du retrait, quasi-achevé, des forces internationales. L’évacuation du personnel de l’ambassade norvégienne s’applique, quant à elle, « également aux Afghans employés localement et ayant de la famille proche en Norvège et qui le souhaitent ». La Finlande évacuera de son côté « jusqu’à 130 Afghans qui ont travaillé au service de la Finlande, de l’UE et de l’Otan, ainsi que leurs familles », mais maintient ouverte sa représentation en Afghanistan.

Ces annonces interviennent après que Washington a annoncé jeudi l’envoi de milliers de soldats à Kaboul pour évacuer diplomates et autres ressortissants américains face à l’avancée des talibans vers la capitale afghane. Le Royaume-Uni a rapidement emboîté le pas aux Etats-Unis. Vendredi, l’Allemagne a annoncé qu’elle réduisait son personnel diplomatique à Kaboul au « minimum absolu » face à l’offensive des talibans, qui se trouvent désormais à quelques dizaines de kilomètres de la capitale afghane.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici