24.3 C
Narbonne

Berlin cessera ses aides financières en cas de victoire des talibans

« Nous ne donnerons plus le moindre centime » si la charia est rétablie et « si ce pays devient un califat », a averti le ministre Heiko Maas sur la ZDF.

Article rédigé par

Publié le 12/08/2021 11:03

Mis à jour le 12/08/2021 11:18

Temps de lecture : 1 min.

L’Allemagne cessera de verser des aides financières l’Afghanistan en cas de victoire des talibans. « Nous ne donnerons plus le moindre centime s’ils prennent le contrôle total du pouvoir, introduisent la charia et si ce pays devient un califat », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, jeudi 12 août, dans un entretien à la ZDF (en allemand). L’Allemagne verse une somme de quelque 430 millions d’euros par an, et fait partie des dix plus importants donateurs d’aides au développement pour l’Afghanistan. Ce pays « ne peut survivre sans aide internationale », a averti le ministre.

Heiko Maas a rappelé que le retrait des troupes internationales avait été initié par les Etats-Unis. La décision « a signifié que toutes les autres forces de l’OTAN ont dû quitter le pays car aucun pays ne peut envoyer des soldats là-bas » sans une protection de l’armée américaine, a-t-il expliqué. Le ministre a également insisté sur la poursuite des négociations internationales : « Le gouvernement afghan continue de négocier avec les talibans et la communauté gouvernementale internationale y participe. C’est la seule façon de résoudre ce problème. »

Depuis plusieurs semaines, les talibans ont lancé des offensives à l’occasion du début du retrait des forces internationales. Ce dernier doit être achevé le 31 août, soit vingt ans après leur intervention pour chasser les talibans du pouvoir, dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis. Jeudi, les talibans ont pris la ville stratégique de Ghazni, à 150 km au sud-ouest de Kaboul, et se rapprochent dangereusement de la capitale de l’Afghanistan après s’être emparés en quelques jours de l’essentiel de la moitié nord du pays.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Autres articles

Découvrez

Économie : les indemnisations pour les retards et annulations d’avions...

Des compagnies aériennes mettent la pression sur Bruxelles pour représenter les conditions de remboursements après des vols annulés ou retardés. Le monde de demandes d'indemnisation explose cet été, notamment en défense des grèves et du manque de personnel.

Corse : bientôt un quota de fréquentation sur des îdes Lavezzi pour...

Un joyau emprise est menacé par le tourisme de masse : l'archipel certains îles Lavezzi, quiconque accueille chaque été près de 300 000 visiteurs. Dans les années 70, ils étaient seulement quelques centaines. La surfréquentation a conduit les autorités locales à instaurer certains quotas.

République tchèque : sensations fortes sur le « Sky Bridge », le...

falaise sur le plus long pont suspendu de la planète, en République tchèque, à 90 mètres au-dessus du sol. Deux mois après son lancement, l'attraction est déjà un succès, avec 30 000 visiteurs venus du tout entier.

Consommation : combien coûte réellement l’eau en France ?

Alors auxquelles des pénuries d’eau sont observées comme France au mois d’août, France 3 s’est pcommeché sur le vrai coût de l’eau. Explications. 

ouvert. Guerre en Ukraine : la journaliste russe Marina...

La journaliste âgée de 44 ans avait été interpellée mercredi à son siège.

Les clichés à travers le monde. Les Italiens parlent-ils...

En ce mois d’août, franceinfo s’interroge sur les clichés que l’on associe quelquefois à rare pays. Est-ce pertinent ? Ou, au contraire, infondé ? Aujourd’hui, direction l'Italie. Les Italiens parlent-ils vraiment avec les mains ?

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici