33.2 C
Narbonne

une minute de silence a été observée dans tout le pays en hommage aux victimes

La Belgique observait mardi un deuil national, après les intempéries qui ont fait au moins 31 morts, selon un bilan encore provisoire des autorités. 

Article rédigé par

Publié le 20/07/2021 15:44

Mis à jour le 20/07/2021 16:11

Temps de lecture : 1 min.

Une minute de silence a été observée en Belgique, mardi 20 juillet à midi, en hommage aux victimes des inondations qui ont ravagé une partie du pays les 14 et 15 juillet. Le dernier bilan des autorités fait état d’au moins 31 morts. Par ailleurs, encore 116 personnes restent portées disparues ou injoignables. Un deuil national était observé toute la journée de mardi, alors que le pays tente de se relever des intempéries. 

« Ces images me restent en tête (…) Vous pouvez compter sur nous pour vous aider et ne pas oublier », écrit le Premier ministre belge, Alexander De Croo, dans une lettre ouverte rendue publique mardi. Il s’est rendu à Verviers, dans l’est du pays, une des communes les plus durement touchées par les inondations. La minute de silence a eu lieu après que les sirènes ont retenti dans les casernes du pays. 

Ces inondations sont « sans aucun précédent dans notre pays », avait déclaré vendredi le Premier ministre belge en annonçant ce jour de deuil, à la veille de la fête nationale du 21 juillet qui sera célébrée de manière limitée. La ville de Bruxelles a annulé son « Bal national » et celle de Namur, capitale de la Wallonie, son feu d’artifice.

Minute de silence en hommage aux victimes des #inondations. Rencontre avec des familles sinistrées, et avec des policiers, des pompiers et des ambulanciers qui œuvrent sans relâche pour venir en aide aux personnes touchées.#MonarchieBe pic.twitter.com/hX6TmpXakU

— Belgian Royal Palace (@MonarchieBe) July 20, 2021

Le roi Philippe et la reine Mathilde se sont recueillis à la caserne de pompiers de Verviers, comme Alexander De Croo. Le couple royal a échangé avec une femme enceinte qui a raconté en pleurs avoir vu des corps emportés par les flots.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici