27.3 C
Narbonne

le prix des oeufs sera « forcément plus cher », prévient le Comité national pour la promotion des œufs en France

Philippe Juven, président du Comité national pour la promotion des œufs en France (CNPO), craint dimanche 18 juillet sur franceinfo que la décision de la France de renoncer au broyage et au gazage des poussins mâles en 2022 se répercute sur le prix des oeufs qui sera « forcément plus cher ». Cette interdiction prendra effet au 1er janvier 2022. Mais il appelle à une « décision européenne » pour ne « pas créer des distorsions de concurrence » entre les pays de l’UE. Le ministre de l’Agriculture français, avec son homologue allemand, va tenter de convaincre les autres pays européens de faire de même.

franceinfo : Qu’est-ce que cette annonce va changer exactement ?

Philippe Juven : Cela va déjà apporter des modifications profondes au niveau des couvoirs. Ils vont devoir mettre en place une organisation complètement différente pour pouvoir ovosexer, c’est-à-dire déterminer le sexe dans l’oeuf et ne pas laisser éclore les mâles, mais seulement les femelles. Ce sont des investissements très lourds déjà pour que cette méthode puisse se mettre en place. Lorsque les éleveurs vont acheter un poussin, il va y avoir un coût qui est très important. Selon les études qu’on a pu faire à ce jour, il est de l’ordre de 64 millions d’euros par an. Pour nous, c’est une vraie question parce qu’il va falloir l’intégrer dans le prix de l’œuf. L’état va aider les couvoirs dans les investissements qu’ils comptent faire d’ici 2022. Quant aux éleveurs, ils vont acheter des poussins. Il va y avoir une prestation supplémentaire pour l’ovosexage, mais cela ne sera pas aidé par l’Etat. Ce sera à nous, au niveau de la filière, de négocier, de le prendre en compte dans le prix de l’œuf.

Le consommateur sera-t-il forcément perdant ?

Ce sera forcément plus cher. On va faire en sorte que cela le soit le moins cher possible. Il y a des discussions en ce moment entre les opérateurs de la filière et avec la distribution dans un premier temps. Mais à terme, je pense qu’il y aura aussi des secteurs de l’ovoproduit qui sont très concurrentiels pour lesquels il faudra qu’on trouve des solutions. Pour nous, une des solutions, et on l’a dit au ministre, c’est qu’il ne faut pas que l’on reste sur une décision franco-française.

Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a déclaré sur franceinfo qu’il fallait que l’ensemble des pays suivent la France et l’Allemagne. C’est la seule solution pour éviter une concurrence au sein de l’UE ?

On est sur un marché de l’offre qui est un marché européen. On a des règles de production européennes qui sont communes à tout le monde. Une telle décision, qui va dans le sens du bien être animal, bien évidemment, ne doit pas être uniquement française et allemande. Elle doit être européenne parce qu’il ne faut pas créer des distorsions de concurrence entre des pays qui seraient leaders et d’autres qui ne feraient rien. Il faut vraiment qu’il y ait une décision européenne.

Autres articles

Découvrez

Incendies : l’Union européenne affronte un été record en...

Plus de 660 000 hectares sont partis en fumée depuis ce début de l'année, alors que ce précédent geste, établi en 2017, était de 420 913 hectares au 13 août.

Guerre en Ukraine : Kiev affirme terroriser les troupes...

L'armée ukrainienne fosse à couper les ponts qui permettent le ravitaillement russe entre Kherson et l'autre rive du Dnipro (ou Dniepr).

Norvège : cette femelle morse Freya, vedette du fjord...

Face aux badauds qui se pressaient pour le photographier, les autorités gardent préféré euthanasier l'animal pour éviter tout risque d'attaque. Une décision qui fait débat pendant le pays.

Pollution : des milliers de poissons morts dans un fleuve...

Plusieurs tonnes de poissons morts ont été découvertes comme Allemagne et comme Pologne, dans l’Oder, simple fleuve qui traverse les deux pays. Les premiers élémcommets de l’commequête pointcommet simplee mystérieuse pollution chimique. Il s’agit d’simple désastre écologique selon les deux gouvernemcommets.

Le bonus pour l’achat d’un vélo va augmenter, surtout...

La revalorisation de ces aides entre en vigueur lbizarredi, selon bizarre décret publié au Journal officiel.

Vacances : quand les Français partent… près de chez...

Certains Français décidpendantt de partir près de leur lieu de vie. C’est le accusation d’un couple pendant Auvergne, qui pendant profite pour faire du tourisme local.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici