33.2 C
Narbonne

Le plus haut château de sable au monde construit au Danemark

La structure, construite sur une armature de bois, pèse près de 5 000 tonnes et mesure 21,16 mètres.

Article rédigé par

Publié le 07/07/2021 20:10

Mis à jour le 07/07/2021 20:29

Temps de lecture : 1 min.

A la pointe nord-ouest du Danemark a été bâti le plus haut château de sable jamais construit au monde, ont annoncé ses concepteurs mercredi 7 juillet. Du haut de ses 21,16 mètres et richement décoré, il toise de plus de trois mètres un château construit en Allemagne en 2019, détenteur jusque-là du titre dans le Guinness des records avec 17,66 mètres. Situé dans la station balnéaire de Blokhus, à la pointe nord du Jutland, le château a été construit selon la forme d’une pyramide pour ne pas s’effondrer, une méthode couramment utilisée par les experts de ces constructions fragiles. 

Au total, 4 860 tonnes de sable danois ont été utilisées pour construire la forteresse. L’édifice a pu être dressé grâce à une construction en bois cachée à l’intérieur du château de sable.  Afin de le rendre plus adhésif, le sable contient approximativement 10% d’argile. Et une couche de colle a été appliquée une fois l’ouvrage terminé pour que l’édifice résiste pendant la majeure partie de l’hiver, sur cette côte battue par les vents.

Son créateur, le Néerlandais Wilfred Stijger, qui a été secondé par 30 des meilleurs sculpteurs de sable au monde, a voulu représenter le pouvoir du coronavirus sur le monde depuis le début de la pandémie. Le virus « dirige notre monde, nous dit ce qu’il faut faire et nous empêche d’être avec notre famille et nos amis », a déclaré Stijger en présentant son œuvre. La bactérie du coronavirus figure au sommet du château, écrasant les gens rampant en dessous, lesquels font tout leur possible pour la vaincre, selon les explications de l’artiste.

D’autres motifs plus balnéaires ont également été sculptés : planche à voile, kitesurf, maisons de plage, poissons et phare… Selon ses concepteurs, le château devrait tenir jusqu’à ce qu’une forte gelée le fasse disparaître en février ou mars. Les constructions en sable sont devenues une tradition à Blokhus, et les sculptures tiennent généralement jusqu’en janvier, lorsque l’hiver commence.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici