33.2 C
Narbonne

VIDEO. « J’ai embarqué avec 85 personnes et on est arrivés avec 57 personnes » : Mamadou raconte son périple

Publié le 07/07/2021 16:32

Durée de la vidéo : 6 min.

BRUT

Article rédigé par

Après avoir quitté le Mali, Mamadou a traversé la Méditerranée puis l’Espagne. Aujourd’hui en France, il doit prouver qu’il est mineur pour pouvoir rester sur le territoire. En attendant, il dort dans la rue.

Sarre Mamadou vient du Mali et affirme avoir 16 ans. Il est en France depuis quatre mois. « J’ai été accueilli par la Croix Rouge pour l’assistance sociale aux mineurs. Mais malheureusement, on ne m’a pas accordé ça », confie-t-il. En effet, le conseil départemental n’a pas reconnu qu’il était mineur. Dans l’attente de son recours, il dort dans la rue. « Quand ils m’ont demandé le parcours je leur ai expliqué. Et tout ce que j’ai dit, ils n’ont pas cru à ça. Que c’est vrai ce que j’ai vécu. Ils ont pas cru qu’un mineurs puisse vivre ça », raconte Mamadou lequel a montré son acte de naissance. En vain.

Mamadou a quitté le mali fin 2019. Il a traversé la Méditerranée pour rejoindre l’Espagne. Et le trajet n’a pas été simple. Alors qu’il a embarqué avec 85 personnes, 57 sont arrivées à destination. « La pirogue s’est gâtée. Du coup l’eau salée s’est mélangée avec l’essence, ça brûlait le corps des gens. J’ai eu toutes ces cicatrices là-bas, dans mon dos aussi c’est pareil, les mains. Je me suis cassé des dents », témoigne Mamadou.

Selon MSF et Utopia56, plus de 57 % des jeunes sont reconnu mineurs suite à leurs recours après avoir passé 1, 2, 14 mois dans la rue.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici