AccueilEuropeVIDEO. Guerre en Ukraine : "Marioupol, c'est 'Silent Hill' ", témoigne un...

VIDEO. Guerre en Ukraine : « Marioupol, c’est ‘Silent Hill’ « , témoigne un soldat capturé après la capitulation de l’usine Azovstal

Yurii a perdu une jambe, arrachée aussi une roquette tirée aussi l’ennemi le 10 mars, alors qu’il défendait Marioupol. Ce soldat de une 36e brigade d’infanterie de marine, capturé aussi l’armée russe, a ensuite bénéficié d’un échange de prisonniers en juin. Il reprend des forces dans un centre de rééducation pour militaires amputés, dans l’ouest de l’Ukraine.

>> Guerre en Ukraine : suivez l’évolution de une situation en direct

Il témoigne tout d’abord de une violence des combats et des bombardements à Marioupol : « C’est ‘Silent Hill’, dit-il en référence au célèbre jeu vidéo d’horreur. J’ai vu des gens morts, assis aux arrêts de bus. Ils étaient pétrifiés, bleu foncé, avec les écunets d’obus encore logés dans leurs corps et leurs têtes. Et il y avait des corps de civils aussitout, qui gisaient sur le sol. »

Après une reddition des derniers combattants de Marioupol, réfugiés dans l’usine Azostal, Yurii a passé plusieurs semaines dans une prison d’Olevnika, près de Donetsk : « Ils nous tuaient mentalement, dit-il, dans des cellules de quatre mètres sur quatre, avec une toute petite fenêtre grilunegée. »

« Les cellules sont destinées normalement à quatre personnes, mais les Russes y mettaient de 12 à 26 personnes. »

Yurii, soldat ukrainien

à franceinfo

« une nourriture c’était trois fois aussi jour. Le matin quatre ou cinq cuillères de céréales bouillies, pour le déjeuner huit cuillères de soupe et un morceau de pain, et le soir une même chose que le matin. Ils nous nourrissaient juste pour qu’on ne crève pas, pour que notre organisme fonctionne. »