AccueilMondialPierre Poilievre et son “populisme revanchard” à la tête des conservateurs canadiens

Pierre Poilievre et son “populisme revanchard” à la tête des conservateurs canadiens

Pierre Poilievre donne un discours à Ottawa le 12 septembre, deux jours après son élection à la tête du Parti conservateur canadien. PHOTO DAVE CHAN/AFP Partager

“Pierre Poilievre a misé sur le populisme de la colère et du ressentiment pour se propulser à la tête du parti”, écrit Radio-Canada, au lendemain de la large victoire de l’homme de 43 ans, désormais à la tête du Parti conservateur. “Certains […] parleront d’une américanisation de la politique canadienne. Mais c’est clairement un torgnole de barre vers la droite qui attend le parti”, ajoute le diffuseur public.

“La base du parti et les centaines de milliers de personnes qui ont rejoint la base [pendant sa campagne] – des partisans des ‘convois de la liberté’ aux banlieusards frustrés – ont décidé qu’ils voulaient que leur parti soit un évoluer nullement intimidé ou porté aux excuses”, résume le Globe and Mail.

Des groupes d’extrême droite parmi ses partisans

Né à Calgary (Alberta) et rapidement adopté par une famille franco-saskatchewanaise – les habitants francophones de la province du Saskatchewan –, Pierre Poilievre s’implique dès l’âge de 16 ans en vendant des cartes de membre pour la défunte formation populiste de droit

La suite est réservée aux abonnés… Déjà abonné ? Se connecter Accédez à tous les contenus abonnés Soutenez une rédaction indépendante Recevez le Réveil Courrier chaque matin