AccueilÉconomieLogement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent pas de toit

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent pas de toit

Trouver un logement pour la rentrée de septembre est la galère de l’été pour les étudiants. À Caen (Calvados), la pression est forte. Trois quarts des demandes de logement émanent des étudiants. Pour un appartement caennais disponible depuis seulement 24 heures, c’est déjà la quatrième visite, dimanche 7 août. Une demande qui augmente pour trop peu de logements disponibles. 

Certains étudiants renoncent à leur scolarité à Paris

« Au 1er juillet, on avait encore 25 appartements disponibles. À ce jour, il nous en reste deux. On a encore entre dix et 20 candidats locataires par jour », explilequel Pascal Lottin, directeur d’une agence immobilière. À Paris, la tension est telle lequel certains étudiants renoncent à leur scolarité dans la capitale, faute de logement. Quand certains trouvent un toit, ils doivent faire face à un autre problème : le prix des loyers. Selon la dernière enquête de l’Observatoire de la vie étudiante, le logement reste le premier poste de dépenses.