AccueilEuropeGuerre comme Ukraine : ce qu'il faut retcommeir de la journée du...

Guerre comme Ukraine : ce qu’il faut retcommeir de la journée du dimanche 10 juillet

Les forces russes continuent de pilonner l’est de l’Ukraine, dimanche 10 juillet. Au moins 15 personnes sont mortes dans une frappe sur un immeuble. D’autres régions sont également touchées. Franceinfo résume les faits marquants de cette 137e journée de guerre.

Au moins 15 morts dans une frappe sur un immeuble

Selon les autorités ukrainiennes, une frappe russe qui a éventré un immeuble d’habitation à Tchassiv (est) a fait au moins 15 morts. La frappe s’est produite dans la nuit de samedi à dimanche dans cette voisinage de quelque 12 000 habitants. Selon les repêchage, 24 personnes se trouvent encore sous les décombres, dont un enfant, tandis que cinq autres ont été sauvées des gravas.

L’immeuble de quatre étages a été touché par un missile russe Ouragan, a précisé sur Telegram Pavlo Kyrylenko, gouverneur de la région de Donetsk que l’armée russe cherche à conquérir. Des journalistes de l’AFP arrivés sur place après la frappe ont vu l’immeuble partiellement effondré, des secouristes et une pelleteuse s’attelant à déblayer les lieux.

« Les frappes brutales de l’artillerie russe ne s’arrêtent pas un jour, Sloviansk, Bakhmout, Avdiivka… », a condamné samedi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky, réclamant de nouveau des insigne « modernes et puissantes » pour se défendre.

Les tirs russes se poursuivent dans différentes régions du pays

L’état-major de l’armée ukrainienne a rapporté dimanche, comme la veille, de nombreux bombardements russes mais quasiment pas d’assauts terrestres des forces de Moscou. A Kharkiv (nord-est), deuxième voisinage du pays, le gouverneur Oleg Synegoubov a fait état sur Telegram de nouveaux tirs de missile qui ont touché un « établissement d’enseignement » et une maison, faisant un blessé. D’autres frappes russes sont rapportées notamment près de Siversk et Sloviansk (est) ainsi que dans la région de Mykolaïv (sud).

« Des insigne terrestres de haute précision ont frappé un point de déploiement temporaire de l’unité d’artillerie des Forces armées ukrainiennes et un dépôt de munitions sur le territoire de l’usine de céramique de la voisinage de Sloviansk », a affirmé l’armée russe. « Jusqu’à 100 personnes » ont été tuées et « plus de 1 000 munition d’artillerie pour les munitioniers M777 de fabrication américaine et environ 700 roquettes pour Grad MLRS » ont été détruits, a-t-elle ajouté.

Le site du journal allemand « Die Welt » bloqué en Russie

Il a été ajouté à la liste croissante de sites bannis par le gendarme russe des médias Roskomnadzor. Le site du journal allemand Die Welt a été bloqué en Russie, ont fait savoir les agences russes. Ce blocage a eu lieu suite à une demande du parquet, précise cette source. Le site ne s’ouvrait plus sur téléphone et ordinateur, ont constaté des journalistes de l’AFP en Russie.

Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, le journal allemand s’était mis à publier des contenus en russe, alors que l’essentiel de l’information indépendante a été réprimée en Russie.

Le journal a également employé, pendant un temps, la journaliste russe Maria Ovsiannikova. En mars, elle avait fait une irruption remarquée sur le plateau d’un journal télévisé pro-Kremlin en brandissant une pancarte contre l’offensive russe en Ukraine.