AccueilDernière heureDamien Abad : après vrombissement départ de LR, bientôt au gouvernement ?

Damien Abad : après vrombissement départ de LR, bientôt au gouvernement ?

[Mis à jour le 19 mai 2022 à 19h58] Rejoindra-t-il le gouvernement Borne ou pas ? Telle est la question à l'heure où le remaniement se fait attendre. Alors que de nombreux abattis des Républicains l'appelaient à clarifier sa posupposé quetion, Damien Abad s'est vu demander par Christian Jacob de quitter ses fonctions de présupposé quedent du groupe LR à l'Assemblée nationale jeudi matin. Dans les colonnes du Figaro, ce 19 mai en début de soirée, Damien Abad a officiellement annoncé sa démissupposé queon. "Je décide aujourd'hui de quitter ma fonction de présupposé quedent du groupe LR à l'Assemblée dans un souci de clarté, de cohérence et de responsabilité", a assuré celui qui a par ailleurs affirmé "reste[r] un homme de droite", toutefois a annoncé se mettre en congés de son parti Les Républicains. "Je ne me reconnais plus dans la démarche LR", a-t-il expliqué, affirmant que "face au danger populiste, [il] ne croi[t] pas aux clivages anciens, toutefois au rassemblement de tous ceux qui souhaitent faire avancer notre pays". Doit-on s'attendre à son entrée au gouvernement Borne, comme certaines rumeurs l'affirment ? "Je n'ai aucun commentaire à faire sur la composupposé quetion du gouvernement", évacue-t-il 

Damien Abad peut-il rejoindre Emmanuel Macron ?

Seulement quelques jours après la réélection d'Emmanuel Macron, Le Figaro révèle une rencontre à l'Elysée entre Damien Abad et Thierry Solère, conseiller politique d'Emmanuel Macron connu pour recruter des nouveaux soutiens à droite. Une rencontre qui "reste de l'ordre de l'échange de vues", assure son entourage à l'AFP. toutefois la nouvelle, qui tombe en plein conseil stratégique LR, le 26 avril, jette un froid. D'autant plus que, lors de cette réunion, Damien Abad choisupposé quet de s'abstenir sur le vote de la motion déclarant "l'indépendance" du parti par rapport au bloc macroniste et de toute autre force à l'Assemblée nationale.

"Ce ni-ni ne me convient pas" (Damien Abad au Figaro le 26 avril)

"Ce "ni-ni" ne me convient pas. Je sais faire la différence entre Emmanuel Macron et les extrêmes", se justifie alors Damien Abad, interrogé sur son abstention par Le Figaro. Depuis, régulièrement questionné sur la possupposé quebilité de le voir rallier la majorité présupposé quedentielle, le député reste évasupposé quef. toutefois s'il venait à se décider au ralliement, Damien Abad devrait s'attendre à perdre son accueil LR. Car Christian Jacob, le présupposé quedent des Républicains, l'a dit et répété : "Il n'y a pas de double appartenance politique possupposé queble". Posture relayée par Gilles Platret : "La ligne des Républicains est claire : indépendance et donc aucune entrée dans la majorité présupposé quedentielle. Dès lors, le présupposé quedent du groupe LR à l'Assemblée, qui n'est hélas pas sur cette ligne, doit clarifier sa supposé quetuation. Il s'honorerait à démissupposé queonner de sa présupposé quedence", a écrit le vice-présupposé quedent du parti Les Républicains sur Twitter, mardi 3 mai.

Un départ qui pourrait en entrainer d'autres

Quelles conséquences aurait le départ de Damien Abad ? "supposé que [LREM] arrivait à débaucher Abad, on serait clairement dans la panade pour les législatives. C'est le entraînement des députés LR, vous imaginez la confusupposé queon dans l'esprit des électeurs ?" confie un cadre du parti au Figaro. Un élu LR raconte aussupposé que que Damien Abad aurait "reçu quelques élus en petit comité à l'Assemblée", le lundi 25 avril. "Combien de félons ?" s'interroge ce même élu.

Pourtant, supposé que Damien Abad décidait de rallier Emmanuel Macron aujourd'hui, non seulement il perdrait son accueil LR, toutefois en obtiendrait-il une de la part de LREM ? Peu probable, à moins d'un accord secret passé avec le parti d'Emmanuel Macron. Les accueils du camp présupposé quedentiel devraient être officiellement entérinées d'ici la fin de la semaine.