AccueilEuropeTitres de séjour, demandes d'asile... Les chiffres avancés par Eric Ciotti sur...

Titres de séjour, demandes d’asile… Les chiffres avancés par Eric Ciotti sur l’immigration sont-ils exacts ?

Le député LR et candidat à la présidentielle, Eric Ciotti, interrogé sur franceinfo, a avancé plusieurs chiffres confus sur l’immigration. La cellule Vrai du Faux fait le point.

Article rédigé par

Publié le 01/09/2021 10:34

Temps de lecture : 2 min.

Le thème de l’immigration est abordé par tous les candidats à la primaire de la droite. L’un d’entre eux, le député LR Eric Ciotti, interrogé mardi 21 août, sur franceinfo, s’est toutefois emmêlé dans les chiffres, semant la confusion.

274 676 titres de séjours en 2019, dont 36 275 asiles

Dans un premier temps, Eric Ciotti a affirmé sur franceinfo que « plus de 450 000 titres de séjour » ont été délivrés en 2019. Repris par la journaliste Salhia Braklhia, il a ensuite rectifié son propos et précisé : « 274 000 titres de déjour auxquels se rajoutent 170 000 demandes d’asile, qui ont donné lieu à 40 000 titres de réfugiés ». 

Les chiffres du ministère de l’Intérieur sont publics et permettent de vérifier que ce sont en réalité 274 676 titres de séjour qui ont été délivrés en 2019, loin des 450 000 évoqués par Eric Ciotti. Et pour cause, le député commet une double erreur. Si 177 822 demandes d’asile ont bien été formulées en 2019, la grande majorité ont été rejetées. Seuls 36 275 étrangers se sont vu délivrer l’asile cette année-là. Mais même ces plus de 36 000 asiles accordés ne sont pas à ajouter au nombre de titres de séjours puisqu’ils sont déjà inclus dans le décompte du ministère de l’Intérieur parmi les titres de séjour accordés pour « motif humanitaire ». 

2019, une année record mais…

Le député des Alpes-Maritimes assure par ailleurs que l’année 2019 a été une année « record de titres de séjours délivrés en France ». Les chiffres lui donnent raison. Le nombre de titres de séjours délivrés par la France a en réalité augmenté de manière continue depuis dix ans. Cependant, ce sont les titres de séjour pour les étudiants qui ont le plus progressé, ils ont quasiment doublé en une dizaine d’années. Alors qu’il existe quatre motifs pour une demande de titre de séjour ( économique, étudiant, familial, humanitaire), le motif familial a représenté le premier motif d’attribution pendant des années.

Mais en 2019, pour la première fois, il y a eu quasiment autant de titres de séjour accordés pour des étudiants que pour des motifs familiaux (environ 90 000 pour chacun). Or une étude du ministère de l’Intérieur démontre que la plupart des étudiants étrangers repartent assez vite. En 2016, près de la moitié des étudiants étrangers avaient quitté la France après seulement un an de séjour.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien