AccueilÉconomiePour le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz, l'Europe a tardé à mettre...

Pour le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz, l’Europe a tardé à mettre en œuvre un plan de relance

L’économiste a accordé un entretien à l’AFP lors d’un forum à Cernobbio, en Italie.

Article rédigé par

Publié le 05/09/2021 15:00

Mis à jour le 05/09/2021 15:19

Temps de lecture : 1 min.

Il met en garde contre un retour à une politique d’austérité. Le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz juge dans un entretien avec l’AFP, dimanche 5 septembre, que l’Union européenne aurait dû adopter un dispositif comparable à son méga-plan de relance dès la crise de la dette en 2010.

Face aux affres de la pandémie de Covid-19, « l’Europe a uni ses efforts et a créé le Fonds de relance de 750 milliards d’euros, ce qui est le genre de chose qui aurait dû être fait pendant la crise de l’euro en 2010 », a-t-il déclaré en marge du Forum The European House-Ambrosetti à Cernobbio (Italie).

Au cours de ce mini-Davos, organisé sur les rives du lac de Côme, Bruno Le Maire a reconnu qu’il s’agissait pour les Européens de « changer ce qu’ils ont fait pendant la crise de l’euro », souligne Joseph Stiglitz, grande figure de la critique de l’austérité. « Nous avons été lents à agir en 2008 », avait dit samedi le ministre français de l’Economie.

Devant l’urgence de la crise sanitaire, « l’UE a fourni l’argent sans les conditions d’austérité qu’elle a imposées en 2010 et a déboursé la première tranche » cet été, mais des doutes subsistent sur la suite des versements, estime l’économiste américain.

« S’ils retombent dans l’ancienne méthode et redeviennent excessivement stricts sur les conditions et ne versent pas la deuxième tranche » car les objectifs fixés n’auront pas été atteints, « certains des anciens problèmes pourraient refaire surface », prévient-il.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien