AccueilDernière heureles Bleus tenus en échec par la Bosnie-Herzégovine

les Bleus tenus en échec par la Bosnie-Herzégovine

La grosse ambiance du stade de la Meinau, théâtre de la rencontre de ce mercredi soir entre la France et la Bosnie-Herzégovine, n’était pas suffisante : les Bleus de Didier Deschamps, qui disputaient-là leur premier match depuis l’élimination en huitièmes de finale de l’Euro-2021 face à la Suisse, n’ont pu faire mieux qu’un match nul (1-1) face à Bosnie-Herzégovine.

Certes, la France n’a pas perdu. Mais pour tourner la page après un été, sinon catastrophique, au moins médiocre, joueurs comme supporters s’attendaient sans doute à un tout autre résultat face aux coéquipiers de Miralem Pjanic et Edin Dzeko.

Après un début de match relativement calme de part et d’autre, c’est Edin Dzeko qui a allumé la première mèche, avec une frappe enroulée qui passe au-dessus de la barre d’Hugo Lloris (14e). Pourtant, après une demi-heure de jeu, les Français apparaissent largement en tête au niveau de la possession… Mais une possession bien trop stérile pour espérer prendre les devants.

Un poteau de Mbappé

Finalement, c’est Kylian Mbappé qui va sonner la révolte : après une énième situation chaude dans la surface, le Parisien hérite d’un ballon dans la surface bosnienne. L’ancien Monégasque se retrouve dans un angle très fermé, mais tente sa chance malgré tout… et voit le ballon filer sur le poteau (27e). Six minutes plus tard, c’est Presnel Kimpembé qui tente sa chance de 40 mètres, et qui voit sa tentative passer de peu à côté de la lucarne gauche de Sehic (33e).

Mais finalement, c’est bien la Bosnie qui a fini par prendre les devants : une première fois alerté par un coup-franc de Pjanic (35e), Hugo Lloris est finalement battu par Edin Dzeko (0-1, 36e), idéalement servi par Demirovic… qui avait profité d’une grossière erreur de Thomas Lemar devant sa surface.

Mais les Bleus, comme souvent ces derniers temps, sont à réaction. Dos au mur, les hommes de Didier Deschamps sont parvenus à corriger la mire dans la foulée, après un gros cafouillage dans la surface bosnienne. Mbappé, au corner, trouve Griezmann. Le nouveau joueur de l’Atletico touche le ballon de la tête et profite d’un contre d’Hadzikadunic pour tromper le gardien bosnien et remettre les compteurs à zéro (1-1, 39e).

Koundé exclu en début de deuxième période

Après une mi-temps compliquée, les Bleus ont subi un nouveau coup dur en début de deuxième période, avec l’exclusion de Jules Koundé (50e) coupable d’un tacle très grossier sur Kolasinac.

Le reste de la deuxième période a été bien plus calme : la Bosnie s’est souvent contentée de gérer le match nul, profitant toutefois des moindres erreurs des Bleues pour faire trembler la Meinau, comme sur un corner de Pjanic (80e).

Kingsley Coman, entré en jeu en cours de seconde période, a souvent fait usage de sa vivacité pour mettre en danger les visiteurs, mais là-encore, vainement.

En fin de match, Civic (86e) comme Pjanic (90e) ont de nouveau eu des occasions d’enterrer un peu plus l’équipe de France, sans plus de réussite.

De la réussite, justement, la France devra en avoir samedi lors de son déplacement en Ukraine (20h45) puis mardi prochain contre la Finlande (20h45, à Lyon). Car si les Bleus sont encore en tête de leur groupe, la concurrence reste à l’affût du moindre faux-pas des Bleus.