AccueilÉconomiedu covoiturage solidaire pour aider à la mobilité des plus âgés

du covoiturage solidaire pour aider à la mobilité des plus âgés

Publié le 02/09/2021 16:06

Mis à jour le 02/09/2021 17:33

Durée de la vidéo : 5 min.

France 2

Article rédigé par

D.Sébastien, J-P.Rivalain, V.Heurtel –

France 2

France Télévisions

Dans la Drôme, un service de covoiturage solidaire s’est organisé pour permettre aux personnes sans voiture de se déplacer dans une région peu pourvue en transports en commun. Une aide bienvenue pour les personnes âgées. 

Développer le transport solidaire en milieu rural en mettant en lien les personnes qui possèdent un véhicule avec ceux qui ont besoin de mobilité. Deux personnes âgées qui habitent un village à 15 kilomètres de là se rendent à Die (Drôme) pour un rendez-vous médical ou pour faire leurs courses. C’est Christian Bailly, un menuisier à la retraite et bénévole, qui possède une voiture et donne de son temps pour les aider, qui les emmène : « J’apprécie beaucoup, il n’y a pas beaucoup de transports pour se rendre à Die », lance l’un des deux passagers. 

Les passagers paient une somme symbolique de 2 euros par trajet et réservent par téléphone ou sur une application mobile : « On ne prend pas de commission, on ne se paie pas là-dessus », explique Olivier Royer, partenaire de Mobisol26. Les bénévoles sont indemnisés à 30 centimes du kilomètre grâce à des aides des collectivités territoriales. Ces initiatives de covoiturage solidaire se développent un peu partout en France, dans des zones reculées, « comme dans le pays de Chalosse, dans les Landes, mais aussi en Normandie », explique la journaliste France Télévisions Valérie Heurtel, jeudi 2 septembre pour le 13 Heures de France 2. La plateforme Atchoum tente de s’implanter sur ce créneau à une plus large échelle. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien