AccueilDernière heureSamse poursuit sa belle croissance

Samse poursuit sa belle croissance

Isère : Samse poursuit sa belle croissance

Le grenoblois Samse, spécialiste du négoce et de la distribution de matériaux de construction et d’outillage, a publié ses résultats pour le premier semestre 2021. Le groupe affiche un chiffre d’affaires de 930 millions d’euros, en hausse de 36,9 % par rapport à 2020, à périmètre comparable.

Sur la lancée du premier trimestre, les deux secteurs opérationnels du groupe se sont bien portés durant le deuxième. L’activité négoce est en progression de 45,6% (+21,2% par rapport à 2019), alors que le bricolage affiche une croissance de 30% (+37,3% par rapport à 2019). L’activité du groupe ressort ainsi en augmentation de 41,8% (+24,5% par rapport à 2019) pour ce trimestre. Pour ce qui est de l’avenir, malgré un contexte économique porteur, le groupe dit maintenir « une gestion prudente de l’intensification de son activité », inquiet quant aux effets liés aux pénuries de matériaux de construction.

Photo d’illustration Le DL/Angélique SUREL

Drôme/Ardèche : le monde de la nuit se réveille… enfin !

Après quasiment dix-sept mois de fermeture, les boîtes de nuit du bassin valentinois se réveillent peu à peu. C’est le Seven à Saint-Péray qui ouvre le bal à 22 h 30, ce vendredi 27 août. Dans le centre-ville de Valence, Nénette et Marcel va rouvrir ses portes à compter du vendredi 3 septembre. À quelques encablures, la discothèque du Sunshine n’a pas encore donné de date de réouverture. À Chabeuil, le Blue Note, lui, a profité du confinement pour construire un complexe de loisirs de plus de 4 000 m², devenant ainsi un établissement de première catégorie avec une capacité d’accueil supérieure à 1 500 personnes.

À lire : Bassin valentinois : le monde de la nuit se réveille… enfin !

 

La Bourse de Paris ouvre en hausse

La Bourse de Paris a commencé la journée en petite hausse (+0,28 %) mercredi 25 août, prudente et attentiste avant la conférence des banquiers centraux de Jackson Hole et de possibles indications sur l’évolution des politiques monétaires. A 9h, l’indice vedette CAC 40 prenait 18,87 points à 6 683,18 points. Mardi, il a reculé de 0,28 %.

Photo archives Le DL /Marc GREINER

Isère : cinq choses à savoir sur la noix de Grenoble

Fruit emblématique de l’Isère, la noix de Grenoble est réputée dans le monde entier. Découvrez dans l’article ci-dessous cinq infos que vous ne connaissiez peut-être pas sur elle, comme, notamment, le fait qu’elle n’est pas produite uniquement en Isère.

À lire : Cinq choses à savoir sur la noix de Grenoble

 

Entretien avec Thomas Piketty : « L’égalité fait la prospérité »

Un « livre de mobilisation citoyenne » : Thomas Piketty décrit ainsi sa « Brève histoire de l’égalité » (Seuil). Un mouvement de long terme aujourd’hui un peu encalminé, dont l’économiste explique à notre journal (dans l’article ci-dessous) pourquoi et comment il peut être relancé. « Les inégalités ne sont pas une fatalité, et j’essaie de montrer que sur la longue durée, il y a un mouvement général vers l’égalité sur tous les plans : économique, sociale, politique… »

À lire : Thomas Piketty : « L’égalité fait la prospérité »

Photo Le DL /Stéphane MARC

Drôme : le destin de la Foire du Dauphiné entre les mains de la préfète

Alors que la commission de sécurité a rendu ce mardi 24 août un avis défavorable concernant la tenue de la Foire du Dauphiné à Romans, les organisateurs et la mairie sont suspendus à la décision du représentant de l’État. Le 13 juillet, de nombreux élus du territoire, mais aussi des chefs d’entreprise, s’étaient mobilisés et avaient manifesté devant la préfecture pour dire leur attachement à cet événement à la fois économique, culturel et populaire, et son importance pour le territoire. Pour certains exposants, la Foire représente 50 % du chiffre d’affaires annuel. Pour le territoire, elle représente près de 30 millions de retombées économiques directes et indirectes et plus de 400 emplois équivalents temps plein.

À lire : Le destin de la Foire du Dauphiné est entre les mains de la préfète

 

Foot : le Covid a coûté 2,5 milliards d’euros de recettes aux clubs européens

Les mesures de huis clos en raison du Covid dans les cinq grands championnats européens sur les deux dernières saisons ont privé les clubs de 2,5 milliards d’euros de recettes « jours de match », a indiqué mardi 23 août le cabinet d’audit et de conseil KPMG. À partir du printemps 2020, les compétitions ont été suspendues un temps et celles qui ont repris l’ont fait dans des stades vides, explique l’étude. Cela a conduit à « une baisse significative, d’environ 500 millions d’euros à 1,9 milliard d’euros en cumulé des recettes jour de match (billetterie, sponsors, merchandising, restauration) ». La saison 2020-2021 s’étant déroulée quasiment totalement à huis clos dans les cinq pays, KPMG s’attend à une perte cumulée de « plus de 2 milliards d’euros » sur cet exercice.