AccueilÉconomie"L’Europe doit prendre sa responsabilité en matière de défense", affirme Thierry Breton

« L’Europe doit prendre sa responsabilité en matière de défense », affirme Thierry Breton

Publié le 27/08/2021 08:46

Durée de la vidéo : 10 min.

France 2

Article rédigé par

Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, est l’invité des « 4 Vérités », vendredi 27 août.

Quels enseignements l’Union européenne doit-elle tirer du retrait américain d’Afghanistan ? « Plus que jamais, l’Europe doit prendre sa responsabilité en matière de défense. On va devoir accélérer la mutualisation de nos équipements, y compris pour des opérations ou nous étions auparavant dépendants des États-Unis. Cela n’est plus possible aujourd’hui », explique Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, invité des « 4 Vérités », vendredi 27 août. Faut-il dialoguer avec les talibans ? « Les relations avec l’Afghanistan perdureront. […] Y compris pour s’occuper de ceux qui légitimement doivent quitter l’Afghanistan », ajoute-t-il.

Concernant les vaccins, alors qu’une troisième dose se profile, Thierry Breton se veut rassurant. « En ce qui nous concerne, il n’y a pas absolument pas de pénurie [à craindre]. Aujourd’hui, nous sommes le premier continent en matière de fabrication de vaccins. On en produit à peu près la moitié pour nous et la moitié pour le reste du monde. Nous fabriquons 300 millions de doses par mois. Sur le second semestre, nous allons livrer aux États membres 950 millions de doses », précise le commissaire européen au Marché intérieur.

Sur le plan économique, les fabricants font face à des pénuries, notamment de semi-conducteurs. « La crise a mis en évidence une trop grande vulnérabilité dans certains éléments critiques. [Dans] le domaine des semi-conducteurs, nous avons peut-être un peu trop levé le pied, on est trop dépendants de l’Asie. Nous devons être plus autonomes. C’est le combat que je mène au sein de la Commission européenne. On va mettre beaucoup d’argent sur la table. L’objectif, c’est que l’on ait à l’horizon 2030 plus de 20% de la production mondiale qui soit faite en Europe », conclut Thierry Breton.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien