AccueilDernière heurele bilan monte à au moins 85 morts dont 13 soldats américains

le bilan monte à au moins 85 morts dont 13 soldats américains

85

Le bilan de la double attaque suicide perpétrée par le groupe djihadiste Daech à l’aéroport de Kaboul est monté vendredi à 85 morts, dont treize soldats américains.

8h34 : L’Espagne annonce la fin de ses opérations d’évacuation

L’Espagne a annoncé ce vendredi la fin de ses opérations d’évacuation de Kaboul, après l’arrivée des « deux derniers vols espagnols » à Dubaï un peu plus d’une semaine après la mise en place de ce pont aérien qui a suivi la prise du pouvoir des talibans.

« Un avion militaire A400 est arrivé à Dubaï en provenance de Kaboul à 7h20 du matin. Un second vol doit atterrir à 8h20. Avec ces deux vols, l’évacuation espagnole des collaborateurs afghans et de leurs familles est terminée », a annoncé la présidence du gouvernement. 

8h32 : L’opération d’évacuation britannique se terminera dans « quelques heures »

L’opération d’évacuation menée par le Royaume-Uni en Afghanistan va se terminer « dans quelques heures », a annoncé vendredi matin le ministre de la Défense Ben Wallace sur Sky News, au lendemain de l’attentat perpétré à l’aéroport de Kaboul.

« Nous traiterons maintenant les (cas des) personnes que nous avons amenées avec nous, le millier de personnes environ à l’intérieur de l’aéroport, et nous essayerons de continuer à trouver quelques personnes dans la foule, là où nous le pouvons, mais dans l’ensemble, l’opération principale est maintenant terminée et nous n’avons plus que quelques heures », a ajouté le ministre.

8h24 : Au moins 72 morts selon un nouveau bilan

Au moins 72 personnes ont été tuées plus de 150 blessées jeudi dans l’attentat perpétré à l’aéroport de Kaboul, selon un nouveau bilan fourni par deux responsables de l’ancien gouvernement renversé à la mi-août par les talibans.

L’attaque a également tué 13 soldats américains, selon Washington.

7h38 : Une concurrence entre Daech et les talibans

Selon Washington, cet attentat a été mené par deux kamikazes du groupe djihadiste Daech, suivi d’une fusillade.

Sous le nom d’ISKP (Etat islamique Province du Khorasan), Daech a revendiqué certaines des attaques les plus sanglantes commises ces dernières années en Afghanistan, faisant des centaines de morts, en particulier parmi les musulmans chiites.

Même s’il s’agit de deux groupes sunnites radicaux, Daech et les talibans sont en concurrence et sont animés par une haine tenace et réciproque.

6h30 : L’Australie avait évacué ses derniers soldats la veille de l’attentat

La totalité des soldats australiens qui se trouvaient encore en Afghanistan ont quitté le pays la veille du double attentat-suicide meurtrier jeudi à l’aéroport de Kaboul, a indiqué vendredi le ministre australien de la Défense, évoquant des « renseignements très clairs » et mettant en garde contre de nouvelles attaques.

6h20 : Plus de 100 000 personnes évacuées

Les Occidentaux ont condamné l’attentat, en soulignant qu’il ne devait pas empêcher la poursuite des évacuations massives, qui ont à ce jour permis de faire partir 100 100 personnes, selon les dernières données publiées jeudi soir par la Maison Blanche.

Les Américains s’attendent à ce que d’autres attaques suivent dans les prochains jours.

6h12 : Des dizaines de morts afghans, treize morts chez les soldats américains

Le régime taliban a recensé jusqu’à vingt morts et 52 blessés tandis qu’un haut fonctionnaire de santé du gouvernement pré-taliban a affirmé que le bilan pourrait atteindre 60 morts.

 La double explosion a tué au moins treize soldats américains et en a blessé dix-huit autres, selon un nouveau bilan du Pentagone. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière contre l’armée américaine en Afghanistan depuis 2011.

6 heures : Un double attentat suicide revendiqué par le groupe djihadiste Daech a fait des dizaines de morts dont treize soldats américains à l’aéroport de Kaboul, exacerbant encore la panique à quelques jours de la fin programmée des évacuations de personnes cherchant désespérément à fuir le régime taliban.

Ce premier attentat meurtrier depuis le retour au pouvoir des talibans le 15 août intervient à quelques jours du départ du pays des troupes américaines, prévu le 31 août après vingt ans de guerre infructueuse contre les islamistes.