AccueilÉconomiela production française de vin et d'abricots très fortement réduite par les...

la production française de vin et d’abricots très fortement réduite par les gelées printanières

La production française d’abricots devrait être « la plus faible depuis 42 ans », estime vendredi le ministère de l’Agriculture.

Article rédigé par

Publié le 06/08/2021 14:12

Mis à jour le 06/08/2021 14:48

Temps de lecture : 1 min.

Les vignes françaises ont très fortement été affectées par les aléas météorologiques et notamment l’épisode de gelée printanière. Dès lors, la production française de vin devrait être en baisse de 24% à 30% en 2021 et se situer à un niveau « historiquement bas », a annoncé vendredi 6 août le ministère de l’Agriculture.

La récolte de vin devrait être affectée également par les maladies de la vigne comme l’oïdium et le mildiou, favorisées par la météo estivale pluvieuse. Elle devrait se situer entre 32,6 millions et 35,6 millions d’hectolitres, selon Agreste, le service de statistique du ministère et serait donc même « inférieure à celles de 1991 et 2017 concernées, elles aussi, par un gel sévère au printemps », note le ministère. « Pour l’heure, le rendement serait proche de celui de 1977, année où la récolte viticole avait été réduite par un gel destructeur et des précipitations estivales », poursuit-il, précisant que la baisse de production enregistrée entre 1977 et 2021 résulte d’une réduction régulière des surfaces viticoles entre ces deux dates.

Le gel d’avril a aussi gravement affecté les arbres fruitiers français. C’est notamment le cas des abricots dont la récolte 2021 devrait être amputée de moitié, par rapport à la moyenne 2016-2020, selon les estimations au 1er août de l’Agreste.

Il s’agirait de la pire récolte depuis 42 ans. La production 2021 est estimée à 56 000 tonnes, en baisse de 35% sur un an et de 54% par rapport à la moyenne quinquennale, qui fait référence en agriculture.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien