AccueilÉconomieJardin. Les jardins aquatiques Acorus, en Haute-Saône

Jardin. Les jardins aquatiques Acorus, en Haute-Saône

L’un des bassins des jardins Acorus est planté de Lotus qui fleurissent en juillet.  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La visite des jardins aquatiques Acorus, dans la Haute-Saône, est incontournable si vous aimez la nature, les paysages, le calme, les animaux et les vadrouilles tranquilles. Ces jardins ont été créés voilà une trentaine d’années, sur une ancienne pâture à vaches, par Sylvie et Olivier Benoist, à une époque où l’idée même d’un jardin aquatique paraissait un peu bizarre.

« Nous avons été agriculteurs pendant 25 ans », raconte Olivier Benoist. « Et dans le monde agricole, notre projet apparaissait au départ plutôt farfelu. On nous a même posé la question de savoir ce qui pouvait bien se manger dans nos plantes aquatiques. À l’époque, les gens ne soupçonnaient absolument pas tout ce que l’on peut faire avec ces plantes !, souligne-t-il.

Nous nous sommes lancés et, petit à petit, avons appris toutes les utilités de ce végétal. Le champ des possibilités est immense ! Il y a bien entendu les besoins des particuliers qui cherchent des plantes à mettre dans leur mare. Et comme nous habitons dans une région qui comptent de nombreux étangs, ces plantes sont importantes pour les fraies, mais également pour oxygéner l’eau par exemple ».

Olivier et Sylvie Benoist. (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Les jardins Acorus sont aujourd’hui plantés sur environ trois hectares dont 2 000 mètres carrés de surface d’eau. Une ressource précieuse venue en partie d’un forage mais surtout de gros réservoirs d’eau de pluie.

La piscine biologique et les trois bassins principaux plantés de nénuphars et autres plantes aquatiques sont reliés par des cheminements très étudiés. Ils laissent entrevoir des paysages, des fenêtres de verdure qui attirent l’œil et les pas.

L’un des bassins dans son écrin de verdure (saule pleureur, fougères). Il est planté de nymphéas.  (ISABELLE MORAND/ DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Ce sont des jardins à parcourir tranquillement, en prenant tout son temps et en profitant des nombreux bancs.

Un jardin réussi, c’est un jardin où on a usé son pantalon et pas ses chaussures !

« Dans nos jardins, il faut s’asseoir, prendre le temps. Quand vous faites une jolie promenade en montagne, le paysage est très beau, mais si les sentiers sont escarpés, vous regardez vos chaussures. Par contre, à chaque arrêt, vous voyez et profitez vraiment du paysage. C’est un peu ce qu’on a essayé de reproduire dans le jardin. On marche, on va de banc en banc, pour profiter de la nature et de la vie animale », détaille encore Olivier Benoist.

Prévoyez plusieurs heures si vous voulez profiter à fond de votre visite. Observez bien les arbres et les arbustes qui sont tous taillés, sculptés pour ménager des vues par transparence ou donner vie à des petites scènes inspirées de l’art des jardins à la japonaise. 

Les jardins aquatiques Acorus, 14 rue des Corvées, 70 700 Autoreille. Tél : 03 84 32 90 22. Ouverts du mardi au dimanche, de 10h à 12h et de 14h à 18h. 

A lire aussiSujets associés