AccueilDernière heureil aurait été assassiné pour un "motif crapuleux"

il aurait été assassiné pour un « motif crapuleux »

L’un des suspect est le compagnon de la victime, un homme de 33 ans domicilié dans le Doubs. Les deux autres, âgés de 18 et 23 ans, résident dans la région. Selon le substitut du procureur de Vesoul, Stéphane Clément, ils ont tous les trois « reconnu leur implication dans l’assassinat » du jeune homme de 19 ans, tout en se rejetant la responsabilité des faits.

Un guet-apens

« Le mobile est crapuleux », leur intention étant de dérober de l’argent à ce jeune homme originaire de Tours, a précisé Stéphane Clément, qui s’est dessaisi de l’affaire au profit du pôle criminel du tribunal de Besançon. Selon une source judiciaire de L’Est Républicain, il s’agissait d’un « guet-apens ».

Les investigations se poursuivent pour comprendre l’implication de chacun et établir lequel d’entre eux a porté les coups de couteau qui ont entraîné la mort. Seul le plus jeune des suspects a des antécédents judiciaires.

Une information judiciaire pour assassinat ouverte

L’enquête avait initialement été ouverte pour « homicide volontaire ». Mais l’information judiciaire du parquet de Besançon porte finalement sur un « assassinat », car il estime que le crime a été prémédité. Il requerra la mise en examen et le placement en détention provisoire des suspects.

La victime a été retrouvée par les gendarmes mercredi vers 21 heures près d’un étang de Plancher-Bas, petite commune située dans l’est du département de la Haute-Saône. Son corps était lardé de plusieurs dizaines de coups de couteau au niveau du cou. L’hypothèse d’une agression homophobe, un temps étudiée, a été écartée par les enquêteurs.