AccueilÉconomieentre le gel et le mildiou, une année noire pour les viticulteurs

entre le gel et le mildiou, une année noire pour les viticulteurs

Publié le 07/08/2021 21:58

Durée de la vidéo : 2 min.

France 2

Article rédigé par

F.Mazoyer, P.Wursthorn, N.Titonel –

France 2

France Télévisions

Autour de Bordeaux, les vignes ont été atteintes par le gel, mais aussi par le mildiou, un champignon qui s’est développé à cause de la météo humide de ces derniers mois. L’année 2021 reste une année noire pour ces producteurs, qui déplorent d’importantes pertes de leurs récoltes. 

Le mildiou, un champignon parasite, a fait des ravages dans les vignes d’un exploitant agricole situé​es au nord de Bordeaux (Gironde). De fortes pluies se sont abattues ces trois derniers mois sur une vigne déjà fragilisée par le gel du printemps. David Arnaud devrait perdre 30% de la récolte. « Tout est détruit, tout est sec, on n’a même pas besoin de venir chercher le raisin, il ne reste plus rien », déplore le propriétaire du Château Tour des Graves. 

Son assurance ne couvre pas les dégâts causés par le mildiou : l’exploitation doit faire face à ces problèmes climatiques récurrents. « Sur les quatre derniers millésimes, il y en a un de bon, donc tous les ans on va chercher de l’endettement, des enveloppes de trésorerie, pour continuer à fonctionner », explique-t-il. Plus au sud de Bordeaux, une viticultrice pourrait perdre 90% de sa future récolte. Ses vignes ont été les plus touchées par la grêle, avec -7°C début avril. La copropriétaire du Château ​de Chantegrive compte sur des stocks importants de ses anciens millésimes. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien