AccueilÉconomieEn randonnée avec vous. Sur le sommet du Pain de Sucre à...

En randonnée avec vous. Sur le sommet du Pain de Sucre à 3 208 mètres d’altitude, « de quoi en prendre plein les yeux »

Le « Pain de Sucre », un sommet qui culmine à 3 208 mètres d’altitude. (VALENTIN DUNATE / RADIO FRANCE)

Dans les Hautes-Alpes, on peut faire le tour du parc naturel régional du Queyras en une semaine. Après huit villages, quatre vallées, des passages incontournables comme les refuges de montagne, les randonneurs chevronnés se donnent rendez-vous au Pain de Sucre, sommet à 3 208 mètres d’altitude. 

Mais avant de tutoyer les sommets, il faut bien trouver un point de départ, un camp de base, surtout quand il pleut à Saint-Véran, village typique du Queyras où des centaines de randonneurs se croisent tous les jours, comme Louisette, Anne-Marie ou Pierre.

Au fait, qu’est-ce qu’un randonneur ? « Pour moi, un randonneur, c’est quelqu’un qui aime la nature profondément, affirme Pierre. C’est vraiment un village de randonneurs ici, il y a tellement à faire autour. Les paysages sont magnifiques. Il y a vraiment de quoi en prendre plein les yeux. »

« Ici, on n’a pas l’impression d’avoir connu le confinement, les masques, on est loin de tout ça actuellement et puis, ça nous fait énormément de bien », nous confie une randonneuse. 

Ceux qui habitent et travaillent ici sont heureux de revoir tous ces randonneurs comme Pascal qui tient Le Chalet des Amoureux. « Moi, je suis commerçant, restaurateur et moniteur de ski… Revoir toute cette activité qui redémarre avec tout ce monde, ces familles, ça nous fait du baume au cœur. »

Saint-Véran est-elle vraiment la plus haute commune d’Europe ? Pascal s’en défend. « Je suis désolé, mais Saint-Véran est vraiment la plus haute commune d’Europe, c’est 2 042 mètres d’altitude. » 

Randonnée au « Pain de Sucre » à 3 208 mètres d’altitude – Reportage de Valentin Dunate

A lire aussiSujets associés