AccueilDernière heureDirect éco / L’actualité économique du jour. Les actionnaires retrouvent quasiment leurs...

Direct éco / L’actualité économique du jour. Les actionnaires retrouvent quasiment leurs dividendes d’avant crise

Suivez ici l’actualité économique régionale et nationale du lundi 23 août 2021, actualisée chaque heure de 9h à 18h.

<<< Pour nous contacter au sujet d’informations économiques : [email protected]

<<< Retrouvez ici le fil d’informations économiques du vendredi 23 juillet 2021

Retrouvez également notre page LinkedIn pour suivre notre actualité

Les actionnaires retrouvent quasiment leurs dividendes d’avant crise

Les dividendes versés par les sociétés ont rebondi au deuxième trimestre et devraient retrouver leur niveau d’avant la pandémie au cours des 12 prochains mois, selon une étude publiée lundi 23 août. Entre avril et juin 2021, les dividendes ont progressé de 26,3% par rapport à la même période de l’année dernière, et ont atteint la somme totale de 471,7 milliards de dollars au niveau mondial. Le gestionnaire américain d’actifs Janus Henderson estime dans son rapport que ces versements sont désormais inférieurs de seulement 3 % à 2019, une année record en termes de distribution aux actionnaires. Portées par la réouverture des économies et les multiples plans de soutien, les grandes entreprises cotées dégagent à nouveau des résultats solides. Ayant réduit la voilure pendant la crise et bénéficié de conditions de marché exceptionnelles pour s’endetter, elles n’ont jamais eu autant de trésorerie disponible.

Les dividendes ont particulièrement rebondi en France et en Espagne. « Les dividendes français affichent une croissance de 200 % par rapport à l’année dernière. Cela s’explique par un retour des dividendes à leur calendrier de paiement habituel », commente Charles-Henri Herrmann, directeur du développement de Janus Henderson en France.

Photo d’illustration Adobe Stock

« Manger coûtera sans doute plus cher demain », selon le PDG de Système U

Café, pâtes… les prix vont-ils s’envoler à la rentrée ? C’est la grande crainte des fabricants et des industriels du secteur, alors que les tarifs des matières premières sont à la hausse et qu’une pénurie est à craindre. Les raisons de ces pénuries sont principalement dues à la baisse de production mondiale de matières premières impactée par les évènements climatiques et combinée à une reprise économique intense. Invité de RTL la semaine passée, le PDG de Système U, Dominique Schelcher, a révélé que des discussions étaient en cours avec les fournisseurs et qu’il fallait faire face « à une réalité ».

À la question « Est-ce que manger coûtera plus cher demain ?», Dominique Schelcher a répondu : « sans doute, sur certains produits ». « Il y aura peut-être un impact notamment sur la période de fin d’année sur certains produits frais où l’alimentation animale a augmenté, mais on n’en est pas encore là ». Ainsi, le PDG a rappelé que la grande distribution a des solutions pour maintenir des prix d’achat compétitifs pour les clients, comme proposer des prix coûtants sur certains produits de nécessité (fruits et légumes, etc).

À lire : Voilà pourquoi le prix des pâtes risque de grimper

 

Le bitcoin passe au-dessus des 50 000 dollars

Le bitcoin est repassé lundi 23 août au-dessus de la barre de 50 000 dollars l’unité pour la première fois en trois mois, les investisseurs se tournant à nouveau vers la cryptomonnaie dont la valeur avait baissé. L’unité a grimpé d’environ 2 % pour atteindre 50 249,15 USD, soit son plus haut niveau depuis mi-mai.

Photo Le DL/Antoine CHANDELLIER

Tourisme et Covid : l’État débranche la perfusion

Le fonds de solidarité, c’est terminé. Ce dispositif, qui permettait de compenser la perte de chiffre d’affaires subie par les entreprises du secteur touristique (entre autres) du fait de la crise sanitaire, cessera de fonctionner le 1er septembre. Il était déjà dégressif depuis le mois de juin. Pareil pour la prise en charge des coûts fixes, très importante notamment pour les centres de vacances : elle cesse à la fin août. Cette sorte de “retour à la normale” a été confirmée à la députée (LR) de la troisième circonscription de la Savoie, Émilie Bonnivard, par Bruno Le Maire.

À lire : Tourisme et Covid : l’État débranche la perfusion

 

La folie « brookie » : l’incroyable succès des cookies au goût de brownie

Après l’engouement suscité par le « cronut », né du mariage d’un croissant avec un donut, une nouvelle pâtisserie hybride « made in USA » enthousiasme les gourmands. Au point que les industriels veulent leur part du gâteau… La marque française Brossard a commercialisé en 2020 ses propres « brookies », après une grosse campagne publicitaire sur TikTok, qui a réalisé 400 millions de vues. Tout aussi inspiré, le label bio Bonneterre a sorti de son côté une version aux graines de tournesol, lin, millet et pavot l’été dernier. 

À lire : La folie « brookie » : l’incroyable succès des cookies au goût de brownie

Photo Le DL/ Yohann GIL

Ardèche : le nouveau salon glacier 100 % bio de Terre Adélice

Après Lyon et Grenoble, Terre Adélice a ouvert son troisième salon glacier en juin dernier, à Saint-Sauveur-de-Montagut, site de la fabrique. C’est dans un ancien Moulinage dédié au XIXe siècle à la mise en bobine de la soie, d’où l’appellation “glacier du Moulinon”, que les clients peuvent déguster ces glaces 100 % bio, sur place ou à emporter. Par rapport à l’affluence moyenne, Charley Rizzi-Paillet, le gérant de ce nouveau salon, estime qu’il y a deux fois plus de monde qu’à Grenoble et deux fois moins qu’à Lyon.

À lire : Terre adélice : à la découverte du nouveau salon glacier 100 % bio à Saint-Sauveur-de-Montagut

 

Wonder of the Seas, le plus grand paquebot du monde, a fait sa première sortie en mer

Le Wonder of the Seas, géant de 362 mètres capable de transporter jusqu’à 6 800 passagers et 2 394 membres d’équipage, s’est élancé pour la première fois en mer ce vendredi 20 août, pour une série de tests. Il était en construction aux chantiers navals de Saint-Nazaire depuis deux ans. Le Wonder of the Seas doit être livré au mois de novembre à son propriétaire, l’armateur américain Royal Caribbean Cruise Line.

À lire : Wonder of the Seas, le plus grand paquebot du monde, a fait sa première sortie en mer

Photo Le DL /Léa MEYER

Hautes-Alpes : les entreprises présentent leurs innovations au Big Tour

Le “Big tour” de BPI France a fait étape vendredi 20 août à Savines-le-Lac. De nombreuses entreprises locales et nationales sont venues présenter leurs innovations de manière ludique. Ainsi, l’entreprise Kiloutou a présenté un de ses produits d’innovation, un exosquelette qui permet d’avoir un maintien pour les personnes qui travaillent les bras en hauteur. De son côté, Ma boussole aidants, plateforme digitale pour les aidants familiaux, a fait découvrir son simulateur de vieillissement.

À lire : “Big tour” à Savines-le-Lac : le ministre Blanquer pour la “der”, les entreprises présentent leurs innovations

 

Internet : en France, des data centers au bord de la surchauffe

Notre pays abrite aujourd’hui près de 250 centres de données sur son territoire, ce qui le place à la septième position au niveau mondial. L’enjeu économique est de taille : selon le rapport Arcadis Data Center Location, le nombre d’utilisateurs d’Internet a doublé durant la décennie 2010-2020, et le trafic Internet mondial augmente en moyenne de 30% par an et devrait même doubler d’ici à fin 2022, avec l’expansion de la 5G. Sans parler de « l’effet Covid-19 » et des nouveaux usages engendrés (télétravail, visioconférences, etc.).

À lire : Internet : en France, des data centers au bord de la surchauffe

Photo Le DL

Nord-Isère : les autruches sont comme chez elles

Apercevoir des autruches dans la campagne nord-iséroise, c’est possible. Le département compte deux élevages, à Sardieu et à Vézeronce-Curtin. Ces drôles d’oiseaux y sont notamment élevés pour leur viande, mais pas seulement… Si consommer de l’autruche est encore loin d’être aussi commun que de manger du bœuf ou du poulet, sa viande et ses œufs demeurent un produit d’appel. Mais il reste compliqué de vivre exclusivement de l’élevage de ces oiseaux, à tel point que Marie Revol, à Vézeronce-Curtin, a développé une activité de ferme pédagogique en parallèle.

À lire : En Nord-Isère, les autruches sont comme chez elles

 

Pandémie : les cours du pétrole continuent leur chute

Les cours du pétrole ont continué de glisser la semaine passée, pour la septième séance consécutive, secoués par les menaces qui planent sur la future demande de brut, alors que le Covid-19 continue de se propager. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a ainsi fini à 65,18 dollars à Londres, en chute de 1,91% ou 1,27 dollar par rapport à la clôture de la veille. « Le pétrole a du mal à panser les blessures infligées par les craintes du variant Delta et les inquiétudes concernant la vigueur de la reprise en Chine », expliquait à l’AFP Lukman Otunuga, analyste de FXTM. La Chine, qui a partagé des chiffres économiques décevants en début de semaine dernière, est un marché capital pour l’or noir, puisqu’elle est le deuxième consommateur et le premier importateur de brut au monde.