AccueilEuropedes milliers de migrants bloqués dans une ville près du Panama

des milliers de migrants bloqués dans une ville près du Panama

Bloqués par manque de liaison maritime vers le Panama, près de 10 000 migrants se retrouvent contraints d’attendre dans la ville de Necocli, la plupart sans argent.

Article rédigé par

Publié le 05/08/2021 09:22

Mis à jour le 05/08/2021 12:05

Temps de lecture : 1 min.

Des journées d’attente. Des milliers de migrants qui tentent de rejoindre les Etats-Unis sont bloqués, jeudi 5 août, dans la ville de Necocli, sur la côte nord de la Colombie. Bloquées par manque de liaison maritime vers le Panama, près de 10 000 personnes sont coincées dans la commune, la plupart sans un sou.

Cet afflux toujours régulier s’était tari en 2020 en raison des restrictions imposées par le coronavirus et de la fermeture des frontières. Mais depuis leur réouverture, après les nombreux confinements et la grave crise économique, Necocli voit défiler un flot incessant de candidats à l’exode.

La seule compagnie maritime locale qui effectue 12 traversées quotidiennes à travers le golfe d’Uraba jusqu’à Capurgana, ne permet pas de compenser le nombre d’arrivées quotidiennes, créant un goulot d’étranglement.

Esto está ocurriendo en Colombia, en Necoclí. Es la peor crisis migratoria que ha vivido el Urabá en los últimos años. Haitianos, de países africanos y asiáticos están represados y sufriendo en esta costa. Y de esto se están lucrando algunos gracias a la indiferencia del Estado. pic.twitter.com/ekNErUGUOP

— Jose Guarnizo (@JoseGuarnizoA) July 27, 2021

Alors que la pandémie de Covid-19 a fait fuir les touristes des plages paradisiaques de Necocli, les habitants profitent des besoins des migrants. Outre un abri pour généralement 10 dollars la nuit, certains vendent aux candidats au voyage un kit de survie d’une valeur de 20 dollars comprenant une tente, une machette et un liquide qui repousserait les serpents lors de la future traversée de la jungle.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien