AccueilÉconomiede nombreuses entreprises menacées par la pénurie de main-d'œuvre

de nombreuses entreprises menacées par la pénurie de main-d’œuvre

Publié le 25/08/2021 22:15

Mis à jour le 25/08/2021 22:56

Durée de la vidéo : 3 min.

FRANCE 2

Article rédigé par

J. Duponchel, G. De Florival, A. Etienne, R. Massini, B. Girodon, O. Gardette, V. Castel, S. Lançon –

France 2

France Télévisions

Le chômage poursuit sa baisse : -1.6 % en juillet par rapport à juin, soit quelque 60 000 demandeurs de moins. Ces chiffres pourraient encore évoluer dans le bon sens. De nombreux secteurs recrutent comme l’hôtellerie, la restauration et le bâtiment. 

Depuis le début de l’année, les commandes de stores se mutiplient dans l’entreprise de 50 salariés Stores Seas. Problème : il lui est impossible de trouver des bras supplémentaires nécessaires pour faire face à l’augmentation de l’activité. « On a environ trois personnes que nous cherchons à recruter. On a du mal à trouver du personnel qualifié », explique Philippe Seas. L’entrepreneur n’hésite pas à mettre la main au portefeuille pour attirer les bons profils avec des primes d’intéressement et des bonus sur le salaire. Une tactique aussi déployée dans une usine de charcuterie du Grand Est, où 50 places sont toujours vacantes. « Ça peut nous amener à avoir des ruptures », regrette Sarah Adjedj, DHR de l’entreprise Kirn. 

Selon Mathieu Plane, économiste, il est urgent de former les salariés pour les secteurs en difficulté de recrutement. « Il faudrait des transitions de secteurs où il y a des sureffectifs vers des secteurs qui sont, au contraire, en tension. » Selon la Banque de France, près d’une entreprise sur deux ferait face à une pénurie de main-d’œuvre. Autre conséquence de cette situation, les entrepreneurs doivent augmenter les salaires pour retenir leurs employés. « En 2021, les salaires ont augmenté de 0.6 % et cette tendance devrait s’accélérer », explique la journaliste Sophie Lançon sur le plateau du 20 Heures. Dans certains secteurs, les augmentations sont notables : « les salaires des aides à domicile vont augmenter, minimum 15 % en octobre », illustre la journaliste. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien