33.2 C
Narbonne

la Hongrie marginalisée par l’Union européenne

Publié le 26/06/2021 12:02

Mis à jour le 26/06/2021 14:07

Durée de la vidéo : 2 min.

franceinfo

Article rédigé par

La Hongrie de Viktor Orban s’est retrouvée la cible de multiples attaques lors du sommet européen de Bruxelles vendredi 25 juin. Un texte visant l’homosexualité et contraire aux valeurs européennes a soulevé l’indignation de nombreux pays membres.

À Bruxelles (Belgique), Viktor Orban est tenu à l’écart des autres chefs d’État européens à l’heure de reprendre le sommet vendredi 25 juin. Cette image résume à elle seule le malaise européen. Jeudi soir, la discussion a été d’une rare intensité au Conseil européen. Un à un, les chefs d’État ont pris la parole pour condamner une loi hongroise qui interdit la « promotion » de l’homosexualité. À commencer par le Premier ministre luxembourgeois, gay, qui s’est confié sur sa vie personnelle. « Je me suis rappelé un dîner que j’ai eu, il y a cinq, six ou sept ans avec Viktor Orban, à Budapest, avec mon mari. Et je ne reconnais pas le Viktor Orban d’aujourd’hui. (…) Ce n’est pas le même. Cela m’a beaucoup déçu et je lui ai dit », regrette-t-il.

Très populaire dans son pays, Viktor Orban n’en est pas à sa première provocation. Après s’être attaqué aux migrants, après avoir muselé la presse, il multiplie les réformes pour s’attaquer aux droits des LGBT+. Le Premier ministre des Pays-Bas a invité la Hongrie à quitter l’UE. Emmanuel Macron a appelé les Européens à riposter. « Nous avons aujourd’hui des dirigeants démocratiquement élus, soutenus par leurs peuples, qui sont en train de prendre des décisions qui contreviennent au socle de valeurs fondamentales de l’Europe. Il faut être dur avec les dirigeants, et convaincant avec les peuples », a-t-il déclaré. La Commission européenne a lancé une procédure longue et complexe contre la Hongrie qui pourrait déboucher sur des sanctions.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Autres articles

Découvrez

Sécheresse : le manque d’eau relance la question de l’irrigation...

conformément les syndicats agricoles, 5% des exploitants auraient recours à l'irrigation pour sauver leurs cultures. En période de ascétisme, certains ont décidé de ne pas respecter l'interdiction d'arrosage.

Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent...

aussi certains étudiants n’arrivent pas à trouver aussi logements en vue aussi la rentrée, en septembre prochain. Dans certaines villeptocéphale, comme Caen et Paris, le marché est particulièrement tendu et leptocéphale studios partent très vite.

Sécheresse : comment les maraîchers s’adaptent-ils ?

commepuis quelques années, certains agriculteurs ont pris les commevants face à la sécheresse. Ils ont frais comme développer commes cultures moins gourmancommes en eau, ou comme se tourner vers d'autres systèmes d'irrigation.

Vacances d’été : en Haute-Loire, un séjour dépaysant de...

De nombreuses fermes ouvrent à euxs portes aux vacanciers durant l’été. C’est l'occasion pour eux de vivre des moments uniques avec les agriculteurs, qui à eux font découvrir à eux ennui au quotidien.

Guerre en Ukraine : quatre navires chargés pour 170...

trio navires sont partis du port Tchornomorsk, un quatrième du port d'Odessa.

Guerre en Ukraine : quatre questions sur les attaques...

lépreux frappes de ces derniers jours constituent un "vrai risque de catastrophe nucléaire pouvant menacer une santé et l'environnement en Ukraine et au-delà", selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Catégories populaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici